Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #les coups de gueule du Farfadet...
Voie sacrée...  et voie saccagée...Voie sacrée...  et voie saccagée...

Voie sacrée... et voie saccagée...

C'était le 14 Juillet 2007... il y a presque 12 années de cela... et,  sur ces pages, j'avais écrit ce billet :

 

Chauvinisme ?... Patriotisme ?... Amour de son pays tout simplement …

Aujourd’hui jour de fête nationale quoi de plus naturel que d’avoir une pensée pour la Mère Patrie …

Oui, je n’ai pas honte à l’avouer, j’aime profondément notre France et donc ma France…Comme citoyen, je lui appartiens et réciproquement elle fait partie de moi …

Si mon propos dérange, eh bien tant pis !...

France à la si longue histoire parsemée de grandeurs et parfois de décadence … Conquérante, tapageuse, tumultueuse, rebelle mais aussi fidèle à son passé glorieux, reconnaissante envers tous ceux et toutes celles qui ont forgé sa forte personnalité … Respectueuse de ses institutions républicaines, patrie de la Liberté et des droits de l’homme et, n’oublions surtout pas, des devoirs que chacun se doit de lui rendre en retour …

Quoi que l’on dise d’elle, La France est vertueuse, comme fille aînée des nations libres reconnaissant le droit aux peuples à disposer d’eux-mêmes… Merveilleux héritage constitué aux cours des siècles au prix fort en conséquence du sang coulé, des constants sacrifices de ses enfants, de ses erreurs et des ses blessures...

Alors regardant à la télé ce matin le grand défilé du 14 Juillet sur les Champs Élysée, j’ai eu les larmes aux yeux, voyant ces troupes de jeunes gens encadrés des ténors, cadets cadettes de la nation, porte-drapeaux d’une humanité à venir... Non, ce n’était pas un défilé de va-t-en-guerre, constitué de soldats arrogants et furieux, mais des rangs bien ordonnés d’hommes et de femmes, portant fièrement l’uniforme de leurs corps, respectueux des traditions qui ont fait la gloire de nos aïeux et, dans leur tenue impeccable, les nobles représentants de l’ordre républicain, né douloureusement, il y a un peu plus de deux siècles …

Quand les Petits Chanteurs à la Croix de Bois ont entonné l’Ode à la Joie du Divin Beethoven, ode devenue, Hymne Européen… alors là, mon cœur s’est serré fort et les larmes ont coulé. France tu es digne d’être Nation Européenne !

Oui cela semblera à certain bien mièvre… qu’importe ce qu’ils pensent … Un jour se dire, ayant le visage de la France bien en face de soi et la fixant droit dans les yeux : Fille des nations, je suis ton enfant, et donc, je suis fier d’être Français ceci sans gloriole affirmée, conscient tout simplement d’appartenir à un peuple parmi les peuples c’est aussi une merveilleuse révélation concernant sa propre réalité identitaire …

Ai-je besoin de vous décrire tous ces magnifiques paysages si variés, ai-je besoin de vous énumérer les splendeurs de son immense patrimoine, dois-je vous conter ses ancestrales valeurs cultivées dans ses traditions où la famille, l’amitié, et la solidarité, constituent le noyau central, la foi dans ses œuvres, son engagement dans les quêtes, ses paris sur l’avenir et enfin, son ouverture, sa générosité envers les autres nations ?… Non point, vous savez tout déjà … Donc pas de cocorico incongru, sinon ce cri du cœur : France, ma France je t’aime !

 

Mais, ce matin, j'ai envie de pleurer... ces mêmes Champs Élysée, si belle avenue du monde – j''entends ici, tout le monde qui s'y rassemble pour célébrer sa joie dans un esprit de fraternité – ces mêmes Champs Élysée ont été le théâtre de scènes de guerre et sont maintenant défigurés par des ravages immondes perpétrés par des hordes de casseurs irrespectueuses de toute forme de pouvoir et de droits citoyens.

 

S'il est permis de manifester, il est aussi impératif de respecter les biens communs ou publics et privés de chacun. Saccages, pillages, incendies et meurtres ne doivent nullement figurer aux menées des manifestations populaires, de droit reconnu, porteuses des revendications de groupes sociaux, d'organisme associatifs, des corporations professionnelles et des syndicats de travailleurs.

Or, ce que à quoi nous avons assisté ce samedi 16 Mars 2019 à Paris est inacceptable, et ne peut aucunement être reconnu comme une manifestation citoyenne responsable de l'ordre public. Ce spectacle de destructions multiples, de ravages outranciers et d'agressions d'une extrême violence contre les forces de l'ordre, discrédite complètement le mouvement des Gilets Jaunes qui depuis quatre mois battent le pavé pour faire entendre leur ras le bol des menées politiques d'un gouvernement qu'ils exècrent et dont ils souhaitent la dissolution.

18 semaines que nous assistons à ces défilés tapageurs de Gilets Jaunes dont les rassemblements sont planifiés sur les réseaux sociaux, rameutant aussi des individus violents qui veulent surtout en découdre avec les forces de l'ordre et mettre à bas tout ce qui représente la société bourgeoise qu'ils ont en horreur mais aussi ce qui est constitutionnel de notre République.

Si, à l’origine, ce mouvement des Gilets Jaunes était porteur d'un message clair à destination du gouvernement et du président de la République dont la politique usant trop de la taxation, grévait excessivement le pouvoir d'achat des classes inférieures et moyennes, aujourd'hui, c'est la confusion la plus totale, au niveau de leurs revendications.

Pour répondre à leurs attentes le gouvernement a révisé sa politique en abolissant certaines taxes, en aménageant une fiscalité moins contraignante, en accordant des aides aux plus démunis et en lançant le grand débat qui vient de prendre fin ce 15 mars et dont on analyse maintenant les contenus devant déboucher sur des mesures sociales plus équitables devant faciliter le quotidien de chacun.

Il serait honnête de la part de ces citoyens en colère de cesser leur mouvement qui n'a plus rien de paisible ce qu'il revendiquait au départ dans une ambiance qu'on pouvait qualifier de bonhomie citoyenne quand ils se tenaient au carrefour des voies de circulation. Mais cela n'aurait jamais dû excéder 15 jours...

Mesurons aujourd'hui l'impact négatif du support de ce mouvement que représentent les pages facebook des divers groupes nationaux, régionaux et locaux des Gilets Jaunes. Là, il serait convenable et urgent que les exaltés qui appellent à l'insurrection à l'insubordination et à l'émeute, soient repérés et sortis irrémédiablement de ces groupes et des rangs de manifestants.

 

Remarquons aussi que ce samedi 16 mars, la Marche pour le Climat, autre manifestation d'envergure sur l'ensemble du territoire et à Paris, elle, ne fut aucunement entachée par des actes délictueux et se sont toutes déroulées dans le calme et la bonne humeur.

Car s'il est un souci majeur concernant le sort des générations présentes et à venir, c'est bien celui de la viabilité et de la santé de la planète Terre que nous habitons et espérons habiter encore longtemps.

 

Du chaos, dans les rangs de citoyens responsables, personne n'en veut et donc ne saurait tolérer le vandalisme, l’anéantissement de l'ordre républicain et l'atteinte des libertés de chacun inscrites dans ce contexte constitutionnel.

Commenter cet article

eliane roi 18/03/2019 15:55

Y en a marre de ces gros cons de gilets jaunes (pardon pour la grossièreté, ils déteignent sur moi, sur leurs pancartes on peut lire bon nombre d'insultes jamais vues auparavant dans les manifs). Tout ce qu'ils vont obtenir, c'est qu'on n'aura plus du tout le droit de manifester. Ce sera donc pire qu'avant, on pourra les remercier. Farfadet, je suis contente que tu aies précisé que les rassemblements pour le Climat N'ONT ENGENDRE AUCUNES VIOLENCES ET DEGRADATIONS. Les 40 000 jeunes à Paris ont prouvé qu'on pouvait défiler sans masques, boules de pétanque et volonté de casse. A Bordeaux, nous étions au moins 15 000 (journalistes = menteurs) pour le Climat ; pas d'insultes, pas de violences. Je veux bien que l'on me dise que les gilets jaunes ne sont pas tous des casseurs... il n'empêche que tous les samedis il y a de la casse. Entre les NotreDamedesLandes d'extrême-gauche et les Dieudonné d'extrême-droite qui ne pensent qu'à zigouiller Macron, où sont les vraies valeurs revendicatives de justice, paix, liberté, humanité ? Les gilets jaunes qui condamnent la violence n'ont qu'à quitter le "mouvement". Ils servent le gouvernement et ne s'en rendent même pas compte. J'aprécie tes articles.

claudeleloire 18/03/2019 15:35

je crois que nous assistons à une radicalisation générale ... je ne peux que le déplorer tout comme toi ... et j'ai envie de citer Corneille dans "Le Cid", n'ai-je donc tant vécu que pour cette infâmie ?
amitié .

domi 18/03/2019 12:33

en effet l'ami ce vandalisme n'est plus acceptable, pas davantage que la violence, il faut sortir de cette impasse nuisible au pays que nous aimons

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog