Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les clins d'oeil du Farfadet
Ted dans le rôle de Slava ...

Ted dans le rôle de Slava ...

"Promenons-nous dans les bois..." qui ne se souvient pas de cette comptine... l'innocence face à ses frayeurs d'enfant … le loup au bois est-il de retour ?

Celles et ceux qui, ce samedi 8 mars, à 21H, sur F.2 ont suivi l'émission de 21H ont pu être émerveillés par « L'odyssée du loup », un documentaire fascinant nous racontant le long voyage de Slava chassé de sa meute en quête d'un nouveau territoire. La voix de Kad Merad nous transporte dans cette aventure qui commence dans la forêt roumaine et se termine en Galice au Nord-Ouest de l'Espagne.

Ce splendide reportage est aussitôt suivi d'un autre tout aussi intéressant qui nous révèle les secrets du tournage. Évidemment, dans le premier film, à la vue des plans et actions tournés, dans des paysages différents, on se pose la question de comment on a pu filmer ces scènes extraordinaires nous permettant de partager l'intimité des loups et plus particulièrement celle de Slava, tant la focale nous le met proche et nous permet de le suivre à travers forêts, monts, vallées et aussi villages, au rythme des quatre saisons.

Il est révélé que les individus du tournage étaient, pour la plupart, des loups dressés, il convient donc de considérer que l'odyssée du Loup est avant tout une fiction. Réalisée par Vincent Steiger premier assistant de Jacques Perrin acteur, producteur et réalisateur du Peuple migrateur (2001), d’Océans (2009) et des Saisons (2015). Cette fiction est néanmoins bâtie sur une histoire vraie : Des scientifiques faisaient un ­recensement de la population de loups en Europe, a expliqué Vincent Steiger au Monde, le 5 mars dernier. Et ils venaient de retrouver l’ADN d’un des loups qu’ils suivaient depuis les Carpates dans les monts Cantabriques. » Ce loup avait donc parcouru 3 800 km en trois ans. Un tel périple devait être porté à l’écran, à condition de coller au plus près des faits.

Le hurlement pour prévenir de sa présence  mais aussi pour s'enquérir de la présence d'une autre meute sur le même territoire.

Le hurlement pour prévenir de sa présence mais aussi pour s'enquérir de la présence d'une autre meute sur le même territoire.

Le loup, avant tout un animal social avec ses congénères, vit en meute ; c'est la condition essentielle qui lui permet de chasser et survivre dans des milieux parfois hostiles.

Il y a le loup Alpha, chef de meute qui est le reproducteur et, à ce titre, jouit de prérogatives et a autorité sur le reste de la troupe ou famille de loups.

Un loup jeune peut aussi quitter la meute voire, en être banni, comme ce fut le cas pour Slava qui a voulu prendre l'ascendant sur le loup Alpha de sa meute. Perdant dans la confrontation et rejeté par les siens, il est parti à la conquête de nouveaux territoires.

C'est alors le temps de La dispersion temporaire, Sandrine Devienne  « le Klan du Loup » nous explique :

Il se peut aussi que certains loups décident de quitter leur meute après avoir échoué lors d’un conflit ou quand la nourriture n’est pas suffisante pour tous les membres du clan.

Il y a des cas où la décision de partir est dans le but de pouvoir s’accoupler et de devenir le mâle dominant pour créer une nouvelle famille. La plupart de ces loups quittent leur meute natale entre 10 et 36 mois. Une nouvelle meute se forme lorsque deux loups solitaires se rencontrent et disposent d’un territoire suffisamment vaste où la nourriture est assez abondante pour une famille future. C’est une solitude transitoire où ils choisissent de vivre seuls et assument ce choix car ils estiment que les autres peuvent être une entrave à leur évolution. C’est alors que vivre des moments de solitude est une nécessité pour leur avenir.

Le loup « oméga », s’isole parfois pour ne plus rencontrer plus fort que lui, ne plus être dérangé et aussi parce qu’il n’a pas ou trop peu de nourriture. Il se peut également qu’il soit banni par les membres de la meute. Par conséquent, il subit sa solitude et essai de subsister le temps de retrouver une nouvelle famille. Sachez qu’il peut devenir un chef de meute en rencontrant un autre loup solitaire, mais s’il n’a pas la santé solide et qu’il ne trouve pas assez de nourriture, il peut se laisser mourir.

Le loup solitaire sait se protéger en se trouvant un endroit ou il sera bien caché, hors de vue et en sécurité. Ce loup est très engagé et prudent dans ce qu’il fait. Il est très volontaire et rigoureux. Je dirai que c’est un petit soldat, toujours prêt à aller au front et crapahuter. Il assume et affronte ce qui pourrait lui tomber sur le coin de la truffe.

En général, un groupe survit plus facilement qu’un individu isolé. Pour survivre en solitaire, il faut être fort, vigilant, combatif, entreprenant, prêt au défi.

Cela me fait penser à une phrase de Victor Hugo, « la solitude est bonne aux grands esprits et mauvaises aux petits. La solitude trouble les cerveaux qu’elle n’illumine pas ».

 

Ceci constitue bien la trame de l'histoire de Slava dans l'Odyssée du loup autant qu'elle justifie et donne l'explication de ce comportement de migrant solitaire qui reste « hors norme » chez les loups faits pour vivre en meute.

 

Il a fallu un an d’écriture, six mois d’imprégnation pour les animaux principaux dont le héros Slava (interprété par le loup Ted) ainsi que douze mois de tournage pour réaliser cet impressionnant documentaire. L’itinéraire suivi est le fruit d’une enquête minutieuse, de recherches éthologiques et scientifiques. La deuxième partie propose de découvrir les coulisses du film et de partir à la rencontre des hommes et des femmes qui dédient leur vie à cette bête longtemps crainte.

 

Dans la longue histoire de l'évolution, l'espèce des canidés dont le loup fait partie, a connu plusieurs étapes. La plus déterminante pour la suite de son évolution, fut bien celle de ces loups longtemps chassés par les hommes qui, avec témérité et opportunisme, se sont approchés d'eux et se sont laissés adopter, se mettant à leur service. C'est alors que le loup devient chien de garde. Rien d'étonnant à cela quand on sait que le loup est un animal social. D'autres, sont restés éloignés, se méfiant toujours de ces bipèdes bien plus redoutables que l'Alfa qui conduit leurs meutes.

 

Dans ce deuxième film complémentaire on assiste a des scènes étonnantes entre les loups et une chienne de berger. On les voit jouer ensemble. En fait, cette chienne a adopté ces loups quand ils étaient louveteaux. Ils ont été élevés ensemble parmi les hommes. Pour ces loups, elle sera toujours leur mère.

Pourtant, entre chiens et loups, demeure une frontière bien mystérieuse, chaque membre ayant gardé les gènes propres à son espèce. Si proches soient-ils, un loup restera toujours un loup, un chien, un chien, chacun conservant les caractères spécifiques de sa nature loup ou de sa nature chien.

Il y a pourtant, en certaines circonstances, des comportements qui égarent chacun de sa nature initiale, ils sont à considérer comme déviants par rapport à cette nature :

Ainsi les loups dressés par l'homme peuvent se comporter comme des chiens en se soumettant et en lui obéissant.

De même, des chiens errants peuvent se regrouper et former une meute qui attaque et égorge des moutons comme le feraient des loups.

 

Il ne faut pas oublier la mission de ces documentaires spectaculaires et esthétiques. Elle est à la fois pédagogique et écologique ; il s'agit bien de mieux connaître les mœurs et de s'intéresser au destin de ces fabuleux animaux. On doit comprendre que certains loups, en Europe, ont entamé la reconquête des territoires que les hommes lui ont pris au cours de ces deux derniers siècles. Il va falloir cohabiter et ce n'est pas simple, surtout en France où les éleveurs d'ovins et bovins ont a endurer les pertes parfois considérables que ces carnassiers opèrent en s'attaquant à leurs troupeaux. Le loup est encore aujourd'hui, l'ennemi attitré du berger...

 

Associations de sauvegarde des loups et groupements d'éleveurs de moutons se confrontent régulièrement, parfois avec véhémence et les débats tournent le plus souvent au dialogue de sourds.

Il y a pourtant des moyens dont certains sont déjà mis en œuvre pour qu'une cohabitation soit possible. Il faut aussi miser sur l'intelligence du loup et sa formidables adaptation à des milieux de vie parfois très différents sur des zones géographiques qui peuvent être très distantes les unes des autres, comme nous le montre ce documentaire.

Le plus délicat dans cette harmonisation souhaitable tient à la régulation des naissances et donc à la multiplicité des individus... Faut-il alors accepter un accroissement conséquent de la population des loups sur les territoires que nous avons à partager avec eux ?

Entre risques de prolifération et risques d'extinction des loups, c'est, je pense, la question clef, une question qui rejoint celles touchant au devenir de tant d'autres espèces mises en péril par nos activités humaines, incluant notre propre sort, lui, assujetti à la survie de tant d'êtres vivants – animaux et plantes – de notre environnement terrestre.

Commenter cet article

claudeleloire 11/03/2019 23:13

ils sont en Belgique aussi, et je t'avoue n'avoir aucune envie de me retrouver face à l'un d'entre eux lors de mes ballades ! quand la faim les tenaille, ils savent s'approcher des zones habitées, le film d'ailleurs le montrait ... joli film mais un peu trop romancé à mon goût, il a ravi cependant Tybalt et Tanaïs qui le regardaient avec moi tout en passant une agréable soirée !
amitié .

eliane roi 11/03/2019 18:52

Encore un bel article de notre Farfadet. Dame nature a bien fait les choses et les animaux n'ont pas fini de nous surprendre. A certains égards, ils sont moins cons que les humains et prennent soin de la nature. Merci Patrice pour cette bouffée d'air frais.

JUSTIN PEUDO 11/03/2019 16:07

j'ai moi aussi vu ce documentaire passionnant et les coulisses du tournage, vraiment à conseiller. Pas monotone et tourné avec un vrai scénario. Bravo!!

Marie-Rose 11/03/2019 15:36

J'ai beaucoup aimé ce documentaire sur la vie et les coutumes extraordinaires du loup. J'ai suivi les explications du couple de dresseurs.

domi 11/03/2019 12:26

Sympa le loup qui prend soin des bébés d'hommes de Romulus et Remus à Mowgli !

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog