Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #les coups de gueule du Farfadet...
Trop de manifestaions dégénèrent en guérillas urbaines (Photo de "La Nouvelle République")

Trop de manifestaions dégénèrent en guérillas urbaines (Photo de "La Nouvelle République")

Nous sommes profondément consternés par toutes ces manifestations de haines, d’intolérances, de violences, de désordre et déprédation sur la voie publique, occasionnés, chaque fin de semaine, par les rassemblements et défilés des Gilets jaunes dans de nombreuses villes de France et dans sa capitale.

Difficile de ne pas faire l'amalgame entre les personnes honorables de ces groupes qui, depuis 3 mois, manifestent leur mécontentement face à la politique du gouvernement en place et celles hyper-violentes qui se sont infiltrées dans ce grand mouvement de contestation populaire, se livrant à toutes formes d'exactions contre les personnes, les biens publics et privés, les forces de l'ordre, les effigies de la République et tout ce qui en fait et représente ses fondements civils et moraux au niveau individuel, national et universel.

Racisme, antisémitisme, xénophobie, portés par des groupes anarchistes toujours plus nombreux et incontrôlables qu'on soupçonne appartenir aux mouvements extrémistes de gauche et de droite, font leur réapparition de manière fracassante et sournoise. La haine s'est substituée à l'insatisfaction puis à la colère d'une partie du peuple qui s'estime bafoué, méprisé, oublié par les dirigeants de la nation trop productrice de contributions, de taxes mais aussi réductrice de services publics, accentuant l'isolement de ceux qui vivent dans les campagnes hors des grandes villes.

L’État que l'on voudrait providentiel, avec son président, et ses ministres, ont bien entendu ce formidable coup de semonce venant d'une partie considérable de Français en souffrance s'étant alors parés de jaune pour attirer l'attention des politiques de tous bords et de l'ensemble de la population.

Depuis le début de l'année, s'est mis en place un grand débat où tous peuvent participer, du plus humble et démuni au plus nanti et élitiste. Moult revendications et autant de propositions, de solutions pour améliorer le sort de chacun et de tous au niveau social et sociétal, y sont présentés, débattues et recensées. Ce foisonnement de données et de considérations politiques, relevé dans ces assemblés organisées dans un nombre sans cesse croissant de communes, doit être retransmis au plus haut niveau de l’État pour y être méthodiquement classé puis analysé. À partir d'une synthèse rigoureuse cela devrait déboucher sur un réajustement de la politique gouvernementale laquelle prendrait alors en considération les besoins les plus indispensables et urgents pour les citoyens qui aspirent à un mieux vivre, à connaître un quotidien plus facile en voyant ses efforts produits au travail nettement mieux récompensés. Ce gouvernement qui a organisé cette grande consultation, s'est forcément engagé pour améliorer le sort du peuple et particulièrement celui de ceux qui rencontrent le plus de difficultés et des fins de mois difficiles. Mettre en œuvre une société plus juste, et en finir avec les inégalités sociales voilà ce qu'attendent les mécontents de cette grande consultation.

Dès lors, il me paraît sage et opportun de faire confiance à tous ces intervenants organisateurs du grand débat et, bien sûr, participer à ces séances de prises de paroles, de témoignages et de réflexions citoyennes organisées dans les villes, bourgs et villages.

 

Les Gilets jaunes boudent cette consultation soupçonnant d’emblée quelque enfumage de la part du gouvernement qui veut gagner du temps et prendre le pas sur leur mouvement. Ceux-là, ne veulent rien lâcher, aller jusqu'au bout… mais au bout de quoi ? De semaine en semaine leur mouvement s'est durci, leurs exigences toujours plus nombreuses, vont à la surenchère, se font radicales, mais aussi de plus en plus confuses. On est loin de ce l'écotaxe en prévision qui a déclenché leur mécontentement à l'origine de leur première manifestation organisée sur les réseaux sociaux.

Paradoxalement ils ne veulent pas nommer de représentant pour parlementer avec le gouvernement mais suivent aveuglément certains leaders « grande gueule » s'imposant par leur volonté d'en découdre coûte que coûte. Ceux et celles qui, à l'origine de cette grande contestation, s'engagent dans le sens du dialogue avec la haute autorité de l’État, sont conspués qualifiés de traîtres, voire menacés de mort sur les réseaux sociaux !...

Il semble que de semaine en semaine, ce sont des gilets jaunes que nous qualifieront d'irréductibles  qui, insidieusement, prennent la tête de ce mouvement. Une radicalisation dont le but est une mise à bat de la constitution et de toute forme autoritaire (décisionnaire) du pouvoir. Brandissant le RIC (Référendum d'Initiative Citoyenne) ils exigent en outre la démission du chef de l’État et de son gouvernement... Révolutionnaires, anticonstitutionnels, anarchistes, que sont ces gilets jaunes qui ne redoutent pas de prolonger leurs manifestations plusieurs semaines, voire plusieurs mois encore, s'il le faut ?

Le problème est que, chaque fin de semaine, leurs manifestations se terminent en batailles rangées contre les force de l'ordre, en saccages, voire en pillages et ça, le citoyen lambda, il en a marre.

De manifestants, devenir émeutiers, voilà qui est inacceptable ! Dans les villes qu'ils investissent tous les samedis depuis 3 mois, le droit de circuler librement, en toute sécurité, des personnes ne peut être mis à mal et la vertu de la République, l'ordre républicain ne sauraient être mis à bas de leurs fondements démocratiques édifiés sur le principe ternaire de Liberté Égalité Fraternité.

Gilets Jaunes initiateurs de ce long mouvement de contestation à l'origine de vos actions, sur les ronds-points, vous ne vouliez qu'être entendus, et mieux considérés, en interpellant de manière « bon enfant » nos dirigeants pour que leur politique ne grève pas votre pouvoir d'achat par une surenchère des taxes et impositions. Ne pensez-vous pas, aujourd'hui, que votre mouvement qui draine de plus en plus d'ultras, de casseurs, de racistes, d'antisémites, doit impérativement cesser ?

Pourquoi seriez vous crédibles auprès du peuple français en vous confrontant au pouvoir avec aujourd'hui plus de haine que de pugnacité quand on voit que c'est la violence du propos et des actes qui a pris le pas sur votre attitude volontairement pacifique au début de vos opérations ?

On souhaite maintenant que, dans vos rangs, ce soit une majorité de personnes raisonnables qui s'oriente vers un dialogue constructif, ce, dans tous les lieux de prise de parole et de concertation et délaisse définitivement ces grands rassemblements de rues se terminant, chaque fois, par des outrages qui ne servent ni votre cause, ni celle de la République.

Commenter cet article

Quichottine 21/02/2019 10:14

Je ne vais rien ajouter à ce qui est déjà écrit, sur ta page et ses commentaires.
Tu as bien présenté le problème et ta conclusion résume tout à fait ce que je pense.
Merci, Farfadet.
Passe une douce journée.

Marie-Rose 20/02/2019 18:34

Je suis d'accord avec toi et les échanges que tu as eu sur ton article sont plein de bon sens. Il faut garder confiance et ne pas penser que les débats ne serviront à rien et que tout est dit à l'avance, le manque de confiance est la pire des choses. Très triste toute cette haine pour tout et contre tout !

Nell 20/02/2019 12:47

Tout à fait d'accord avec ton article concernant cet énorme débordement (et je suis gentille) qui se passe depuis des mois sur notre sol. Dès le départ de ce cafouillage j'ai compris qu'il allait se passer autre chose de plus grave. C'était certains que différents mouvements allaient, sournoisement, se greffer sur ces principales demandes (justifiées) des Gilets jaunes. C'est si facile de revêtir un gilet jaune...On en est plus là, car la haine de l'autre est en train d'enfler. Honte à ce qu'ils ont fait ces derniers jours. Il faut absolument que cela s'arrête pour notre République, notre liberté.

Farfadet 86 20/02/2019 18:52

Merci Nell pour ce commentaire confirmant le fond de ma pensée au sujet du mouvement persistant des gilets jaunes dont les dérives des plus exaltés sont de plus en plus dangereuses pour notre Nation-État de droits républicains. Mettre en péril notre République, l'assise sociale établie depuis des lustres, voilà ce que nous ne voulons pas, nous, citoyens fidèles à ces idéaux vertueux que l'on range derrière notre sublime drapeau bleu blanc rouge ...et qui paraphent le fronton de nos établissements républicains. Il faut que la majorité silencieuse se manifeste aussi et témoigne de son profond désaccord face à tous ces débordements. Cela doit avoir aussi sa place dans le grand débat et être alors relayé intelligemment ( dans de juste proportions) par les médias officiels que sont journaux, émissions de radios et de télés. On a assez parlé des gilets jaunes.

laramicelle 20/02/2019 10:23

bonjour, l'article de Domi m'a guidée jusqu'ici; je partage entièrement ton avis ; et il n'est d'ailleurs plus question de taxe ou de CSG puisque ces demandes ont été entendues ; il est bien maintenant question de gens qui veulent le pouvoir , au nom de qui d'ailleurs, puisqu'ils ne représentent qu'eux mêmes ; et les dommages considérables qu'ils font subir au pays en terme d'image à l'étranger, de chômage pour ceux qu'ils empêchent de travailler vont à l'encontre de ce qu'ils réclament ; qu'ils aient des utopies sur le partage du pouvoir, c'est leur droit, mais il faut malgré tout être réaliste ; et la concertation doit clore ces émeutes,mais quand on réalise qu'ils ne se font même pas confiance entre eux .......et maintenant anarchistes et fascistes ont eu beau jeu de revêtir ce gilet jaune pour détruire notre société ; l'enfer est toujours pavé de bonnes intentions ; ceux qui ont déclenché ce mouvement regardent sans doute ébahis leur oeuvre qui semble maintenant incontrolable

Farfadet 86 20/02/2019 11:06

Merci de votre commentaire, nous faisons bien là le constat des dérives exclusivement liées aux réseaux sociaux dont facebook où est né ce mouvement, à l'origine, respectable.
Qu'il perdure aujourd'hui est insensé, trop d'individus à la réflexion simpliste et étonnée, se sont greffés dans leurs rangs ainsi que des exaltés, éléments incontrôlables aux propos haineux et aux intentions particulièrement belliqueuses.
Aux Gilets jaunes de prendre conscience de cela et de mettre un terme à leurs manifestations hebdomadaires et autres actions contrevenantes occasionnant trop de trouble et gènes sur les voies de circulation, pour entrer dans les groupes où la discussion est ouverte,

eliane roi 20/02/2019 10:04

Il n'y a rien de bon à attendre de ce "grand débat", pas plus que d'un "RIC", pas plus de ce gouvernement qui nous méprise.
Les gilets jaunes, j'ai fini par les oublier. Je ne les vois plus. Pendant les deux premiers mois de ce mouvement improbable, j'ai cherché à les comprendre. Coupures de journaux, interventions TV, revues de presse, Internet... J'y ai découvert que la plupart de leurs leaders auto-proclamés étaient actifs dans des mouvances d'extrême-droite (et d'extrême-gauche, souvent des Zadistes), certains proches des thèses nazies. Ca m'a suffit pour les cataloguer et je ne suis pas surprise par le fait qu'ils rejettent en masse les syndicats et partis politiques. Je suis en revanche surprise que des syndicats appellent à manifester à leurs côtés, y compris le samedi (???). Je me demande comme toi pourquoi les gilets jaunes censés et lucides, non-violents, restent encore dans cette chose inorganisée qui sert pluss le gouvernement qu'autre chose...........

Farfadet 86 20/02/2019 11:45

Bonjour Éliane,
Je ne partage pas ton point de vue catégorique à propos du grand débat. Que tu doutes de ce qu'en fera le président Macron et son gouvernement je peux comprendre mais que l'on pense que tout soit pipé d'avance me semble trop absolu. je regrette que trop de personnes manquent de confiance systématiquement, se sentent dupés, pensent que tout est déjà convenus ...
Quitte à paraître naïf, je veux encore penser que ce gouvernement et ce "président des riches" ont bien entendu la voix du peuple et vont faire en sorte d'améliorer leurs menées politiques en faveur des citoyens les plus en difficulté.
"Wait en see" disent nos voisins d'Outre-Manche.
Quant aux riches, comme les pauvres et les plus indigents, il y en aura toujours... ce que l'on est en droit de souhaiter, sans vouloir éradiquer les riches (dont on a aussi besoin), ces grosses fortunes, ces puissants de la finance, n'empêchent pas le petit peuple de vivre dignement, chacun engagé dans la société pouvant disposer du vital, du culturel et du loisir apaisant... ça, bon sang ! ce doit être réalisable...
Oui, optimiste, et pas forcément "autruche" j'aime à croire encore et encore à la grandeur de l'âme humaine...
Amitiés des farfadets du Poitou.

caréli 20/02/2019 10:02

Certains mécontents de tout et/ou de rien ont, semble-t-il trouver la tribune idéale qu'ils cherchaient afin de déverser rage et colère contre tout symbole quel qu'il soit. Loin d'eux toute revendication raisonnable et acceptable, leur but c'est : casser.
Quel dommage pour les gilets jaunes, les vrais, dont je soutiens les revendications et dont j'admire la détermination. Mais tout mouvement contestataire qui perdure sans s'organiser de façon citoyenne, responsable et ouverte au dialogue devient prétexte à des dérives incontrôlables. Les braves gens n'ont plus qu'à se taire et se désoler au milieu de cette horde qui profite de l'image positive, initiée par le mouvement, qui empêche l'état de sévir trop fortement de crainte de se faire taxer de dictature.

Farfadet 86 20/02/2019 12:37

C'est fort bien résumé. Il faut vraiment censurer les propos haineux et incitations à la violence sur les réseaux sociaux, bien trop de personnes malveillantes, mal intentionnées s'expriment rageusement sans vergogne sur le Net se retranchant derrière un pseudo pour être hors de portée de toutes sanctions.
Comment mettre en place une police du web ? Oui, tout s'envenime sur la toile, y compris les initiatives partant des meilleures intentions, des voyous des exaltés, des êtres en mal existentiel, sont à l'affut pour s'incruster et détourner à leur profit pour leur gloriole des causes, des considérations, des actions honorables.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog