Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les facéties du Farfadet
Halloween-Comédie ...

Halloween-Comédie ...

Les revenants de la Chasse-Galerie...

Au bal des mots dits...

Kretanpoulh

Ô bulbeuse tête,
Excroissance hideuse !...
Toi, conviée à la fête,
N'as que pensées creuses !...
Ta cervelle blette,
A la paroi poreuse,
Fait fuir les poulettes,
Qui se montrent curieuses...
Cette ampoule sur ta tête,
Une idée lumineuse !...
Mais si jamais tu pètes,
Elle devient fumeuse !...

Au bal des mots dits...

Korbeck & Kubhenny

Et vous vieilles commères,
Bécoteuses de mots,
Aux paroles amères,
Aux chapelets de maux,
N’allez-vous vous taire ?...
Agitant vos grêles os,
Profils qui acèrent,
Ô bien Tristes lots !
Devant-vous, toutes misères,
S’échappent au galop

Au bal des mots dits...

Phaash & Shy 

Vous pénitents obséquieux
Aux faces pathétiques,
A confesse faites la queue,
Sinistres et si critiques...
Allez toujours deux par deux
Pour donner la réplique
A d’indignes pouilleux,
Des ouailles, des raies publiques...
Vous, invités au bal des gueux,
Faites grincer vos musiques !

Au bal des mots dits...

Chuchuhante Del La Fientes

Ah vous voilà enfin, vieille donzelle,
Incongrue noiraude, cupide bigote !...
Sous votre cape, à tire d’ailes,
Les sombres esprits qui poireautent,
Agitent leurs frénétiques crécelles,
Pour accompagner vos gavotes…
Alors, tirez, de votre vert missel,
Un sermon qui pétrifie nos marottes …
Votre harangue de chasse pucelle,
Se répand comme de petites crottes…
Il dégouline de vos aisselles,
Comme un infâme jus de carotte !...

Au bal des mots dits...

Lampeurheure & Gueuheldassié

Il ne manquait plus que vous Sacripants !...
Trombines des champs de batailles,
Faucheurs pourfendeurs de combattants,
Vous trainez votre immonde ferraille,
Parcourant des lices de mille arpents,
Estoquant et rependant la tripaille…
Mornes faces, aux sourires mordants,
En hurlant, entrainez toute vile canaille,
Innommables soudards de vos rangs…
Tranche-montagnes ou passe-murailles,
N’avez que cœurs froids comme serpent !...
Si, ici, êtes venus quérir une médaille
Alors, vous  feriez mieux de foutre le camp !...

 

Au bal des mots dits...

Trombinezhon

Face plate à la tête tassée,
Lanceur de clés à mots lestes,
Répare ici, les phrases cassées,
De celles qui nous empestent…
Venu ici, rien que pour bosser,
Tu ne participeras à cette fête,
Que si nos torts, sont redressés,
Sans faire le moindre vilain geste !
Et si tu trouves ce monde stressé,
Comme tous, retournes ta veste !...

Au bal des mots dits...

Rohôl & Maups

Bien heureux compères,
Explorateurs du « tant »,
Faites cette sacrée paire,
Des choses sûres qu’on attend !...
Faire peur aux mégères,
Occupe bien votre temps ;
Amuser les bergères,
Près des feux de camp,
C’est ce que préfère,
Votre duo chuintant …
Sentez si fort la bière,
Qu’en posant l’pied dedans,
L’eau de la rivière,
Devient bain moussant …
Vous, dans les courant d’air,
De très loin on vous sent …
C’est là votre manière,
De tenir votre rang !... 

Au bal des mots dits...

Langhsukré

Salut à toi ô vieille édentée,
La boursoufflée à quatre cheveux !
Tes feuilles de choux très écartées,
Servent de radar aux mielleux…
Ton blaire très charpenté,
Abrite des vers fort morveux…
De ton haleine mal éventée,
Sort une langue de pustuleux…
Dans tes orbites, ces trous mités,
Ou s’animent tes petits yeux,
Ton regard sur toutes calamitées,
N’effraie même pas les peureux…
Ils voient sur ta face d’accidentée
Le rire béat des bienheureux…

Au bal des mots dits...

Lassygüe – Fébrril - Glukause

Et Vous truculentes créatures,
Parfaites catastro-foireuses !
Tous vos méfaits contre nature,
Vos œuvres d’empoisonneuses,
Vos ébats, sabbats et tortures,
Les perpétrez à vos heures creuses !…
Quelles saugrenues aventures,
Fruit de vos entreprises oiseuses,
Malmènerez-vous dans nos futurs ?
Vous réjouissez, entre viles gueuses,
A nous barbouiller de confiture …  

Au bal des mots dits...

Gosth – Lahure- Molezkine

Et maintenant ce Trium-verrat,
La fleur des dresse-heures,
Gens de fouets, de selle, et rat !
Avec eux ça couine et ça pleure,
On plie l’échine sous son drap !
Equins, baudets, grands cavaleurs,
Soumis à vos bottes bien cracra,
Hennissent et ruent de fureur …
Grotesques cavaliers, Indignes lads,
On vous assigne sur l’heure,
Avec vous, rompant, tout contrat,
Qu’en ces temps de Chant de leurre,
Ne brailliez plus en vos arts-haines d’Opéra !... 

 

Au bal des mots dits...

Vous voici de retour, tronches qui fulminent !
Sorcières et vampires aux blafardes mines,
Brassant chaînes et poussant gonds qui couinent,
Formez sarabandes de la nuit d’Halloween   
 
 
Farfalloween...

Commenter cet article

eliane roi 27/10/2018 08:26

Excuse-moi, Farfadet, je n'avais pas compris que c'est vous qui aviez fabriqué ces costumes. Je te présente mes plates excuses. J'ai du mal à comprendre toutes ces légendes, sorcelleries, zombies et autres monstres ; c'est laid et ça sert à rien. J'ai arrêté de m'intéresser au steampunk pour ça, d'ailleurs, parce qu'il y avait des monstres, des armes et des zombies dans les costumes et la littérature steampunk. Je préfère la beauté du victorien-Jules Verne. Quant à l'hiver, je l'adore ; je le préfère à l'été, beaucoup trop chaud pour moi. L'hiver est source de création, lecture et mille autres choses au coin du feu, dans une douceur qui me convient. Je ne comprends pas les créatrices qui se prennent pour des fées........... (?) .........tu serais surpris............... Bien que la société aille mal, je n'ai pas besoin de rêves bizarres pour exorciser ché pas quoi, je suis bien dans ma peau et je persiste à dire que ces fêtes comme Allo Ween ont pour seul but d'engraisser les commerçants. Je suis très heureuse et rationnelle. A propos des sorcières, lutins et autres créatures démoniaques, j'ai lutté contre les sectes pendant trois ans à La Rochelle après avoir vu à la télé le suicide collectif d'adeptes déjantés dans une forêt, décidé par le gourou de l'ordre du temple solaire. Il y a des gens complètement à la masse autour de nous, ils ne me font pas peur et j'ai bien les pieds sur terre. Alors, je ne fêterai pas Allo ween et ses masques et toiles d'araignées ridicules, mais je t'aime bien Farfadet. J'aime bien quand tu nous parles des véhicules anciens. As-tu eu une 2 CV ? une 4 L ?... Mets-nous des photos...... Bises à toi et à ton chien, ton chat, ta voisine, le boucher...

Marie-Rose 26/10/2018 18:58

Que d'imagination pour tous ces costumes …. liés aux mots dansants, chantants la gloire vices et râles des faces cachées montrant leur je derrière l'en soit sans aucune pudeur. Bravo Patrice.

eliane roi 26/10/2018 13:40

Tu as raison, Farfadet ; ils sont très laids. Je ne comprendrai jamais ces fêtes bizarres, uniquement là pour engraisser les commerçants ; ces gens qui s'achètent des toiles d'araignées et des masques immondes alors qu'ils ont des fins de mois difficiles... ça me laisse perplexe. Hier j'ai fait le ménage, pour qu'il n'y ait pas de toiles d'araignées dans la maison. Ce matin on a bu un café dans un centre commercial où il y avait plein de grosses araignées et de toiles partout. En plus, c'est moche...... Va comprendre.................... Mystère.........................et boule de gomme..................................................................

Farfadet 86 26/10/2018 18:02

Bonsoir Eliane,
Certes, mais c'est aussi, une façon artistique et humoristique de démystifier ce qui, avant d'entrer dans les longues nuits d'hiver nous fait peur à l’extérieur de nous-mêmes: le noir, le néant, la nuit, le chaos, la mort, la géhenne, les spectres la sorcellerie, réalisant alors un exorcisme joyeux qui fait le pendant au carnaval où là , avant le Printemps on se moque de nos penchants les plus vils tout ce qi fait partie de notre vie intérieure et qu'alors nous masquons pour rire de ce que nous avons de piètre et que l'on jettera au feu du carnaval pour laisser ensuite apparaitre et se manifester ce qui est bien plus lumineux en nous.

Toutes fêtes même débridées où le but est de rire et s'amuser doit avoir du sens maist aussi se maitriser, et avant, bien se construire...

domi 26/10/2018 11:30

que de verve et d'inspiration, que de créativité, mais l'ami c'est un peu trop long à lire...sur un blog

Farfadet 86 26/10/2018 18:55

Bonsoir Dominique,
Ce qu'il faut aussi préciser c'est que ces f^tes à caractère carnavalesque, nous les préparions à l'avance , réalisant avec les Résidents du Centre Saint Martin à Etrépagny (27150), nous-mêmes, les masques les costumes, le décor en suivant un thème imposé, différents chaque année. Voilà qui était créatif , faisait appel à l'imagination et procurait d'excellentes activité à effectuer en veillée et dans les temps libres. Cela faisait aussi parti de notre travail d'accompagnement. En cela nous n’alimentions pas le versant par trop mercantile de ces fêtes qui en de-ça doivent aussi avoir une signification autre bien plus en phase avec des pratiques, manifestations, voire rituels du passé là et ailleurs de par le monde.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog