Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les mots choisis du Farfadet
Cliquer sur la première photo  et, à l'aide de la flèche, à droite ou à gauche, faire défiler les vues pour les voir en entier.Cliquer sur la première photo  et, à l'aide de la flèche, à droite ou à gauche, faire défiler les vues pour les voir en entier.Cliquer sur la première photo  et, à l'aide de la flèche, à droite ou à gauche, faire défiler les vues pour les voir en entier.
Cliquer sur la première photo  et, à l'aide de la flèche, à droite ou à gauche, faire défiler les vues pour les voir en entier.Cliquer sur la première photo  et, à l'aide de la flèche, à droite ou à gauche, faire défiler les vues pour les voir en entier.
Cliquer sur la première photo  et, à l'aide de la flèche, à droite ou à gauche, faire défiler les vues pour les voir en entier.Cliquer sur la première photo  et, à l'aide de la flèche, à droite ou à gauche, faire défiler les vues pour les voir en entier.Cliquer sur la première photo  et, à l'aide de la flèche, à droite ou à gauche, faire défiler les vues pour les voir en entier.

Cliquer sur la première photo et, à l'aide de la flèche, à droite ou à gauche, faire défiler les vues pour les voir en entier.

Majestueux, mystérieux Personnage,
Juché sur le dossier attentif, si présent,
Le chat, nous observant, dans nos pensées, voyage,
Se dit que gamberger est, par trop, épuisant...

« A quoi bon se tourmenter quand il suffit de voir,
D'ajouter des concepts qui vous broient le moral,
Quand, aux images, n'être qu'un simple miroir,
Vous transporte dans un monde qui ne connaît le mal...

Chats non savants, mais scrutateurs et sages,
Beaucoup de notre temps, le passons à dormir...
Nous qui ne mettons aucune pensée en cage,
Préférons rêver plutôt que, sans cesse, frémir...

Ce soin dont nous gratifions notre pelage,
A ces instants du temps, que l’on dit suspendu,
Veut qu’à notre espèce, nous rendions hommage,
Car aucun félidé n’aura de dignité perdue…

Toilette appliquée par habile léchage,
C’est le moment des grâces matinales…
Mieux vaut qu’un quelconque et rude brossage
Notre langue râpeuse de diva animale !…

Tendres, affectueux, aimants, savons êtres,
Quand nous l’avons opportunément décidé,
Car nous Chats dont vous pensez être les maîtres
Sommes, avant tout, épris de liberté…

Qu’imaginez-vous, ô truculents bipèdes !...
Être chez vous quand nous sommes sous votre toit…
Encore une illusion que l’on vous concède,
Car, en fait, c’est vous qui habitez chez le Chat !...

Nous, qui sommes là, pour vous, qui n’en savez rien,
Mais pensez nous avoir adoptés puis dressés,
Ignorez tout des vertus de l’étrange lien,
Qui se crée entre nous, quand vous nous caressez…

En venant nous poser, en rond, sur vos genoux,
Pour recevoir l’onde soyeuse de vos caresses,
Percevant, en vous, les tensions qui se nouent
Notre ronronnement vient absorber vos stress…

Grande est notre patience, profond le regard
Que nous portons sur le monde et ses créatures ;
Ce que nous voyons au fond de vos placards,
Dépasse l’attrait des simples nourritures…

Au-delà des fumets et autres attirances,
Notre vision nous plonge dans l’astral,
Là où sentiments et lutins mènent la danse,
Sacrant nos destins dans la gente animale…

Chats de toutes races et de tous pelages,
Persans, Siamois, Birmans, Européens, Chartreux,
Sphinx, Maine-coon, Egyptien, Angora, tous Sages,
Chats, pour veiller sur vos âmes, alors, sommes Preux !... »

Farfachat…

 

Chats si présents à chaque instant dans nos vies...

 

Commenter cet article

manou 01/04/2020 16:48

Ils sont superbes tous les deux et j'aime les voir ainsi contre vous même quand vous êtes sur l’ordinateur. Iris est collée à moi, entre moi et le clavier exactement c'est sa place et quand il y a deux ans j'avais encore Mira, elle s'installait entre le clavier et l'écran et quand elle en avait assez, paf un bon coup de pattes sur les mains en train de taper, j'avais intérêt à me méfier de bien enregistrer souvent mon travail quand c'était le cas, je ne te dis pas le nombre de fois où elle m'a tout effacé :) ce sont de merveilleux souvenirs maintenant qu'elle n'est plus là. Merci pour ton poème, je vois qu'en effet tu aimes les chats :) Amitiés à tous les deux

Bonheur du Jour 17/03/2018 06:21

Ils sont magnifiques les chats chez qui vous habitez !
Bon week end.

Marise 15/03/2018 13:21

Quel beau texte bien écrit ! Je vis chez Saphire, ma chatte siamoise depuis vingt ans. Les chats de ma vie l'embellissent. J'admire leur grâce, leur intelligence, leur philosophie de la vie, leur sagesse et leur enseignement.

Maryline 15/03/2018 11:46

Un bel hommage à la race féline... en ma cervelle se promène ainsi qu'en son appartement un beau chat, fort, doux et charmant quand il miaule on l’entend à peine.. (Baudelaire)
Merci pour ce joli texte!

domi 15/03/2018 11:32

Chat c'est vrai, de mignons compagnons qui t 'inspirent !

claudeleloire 15/03/2018 11:19

magnifique poème !
toujours chats m'accompagnent, partout où mon bagage se pose, il en est de ceux des voisins comme des miens à me vouloir dompter par leur félinité tant appréciée !
amitié .

Lucie Mayot Crescence 'LUCYE RAYE) 15/03/2018 10:21

Belle poésie sur ses animaux câlins mais un peu fourbes il paraît ( Carje n'aime les chats donc je n'en ai pas ! )

Francis Dreyfus 15/03/2018 09:55

Un très bel écrit de Farfachat. Une description savoureuse pour dépeindre la vie des félidés chez qui nous habitons alors que nous croyons qu'ils habitent chez nous

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog