Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Romans - Nouvelles - Brèves

Réponse au défi lancé sur "Scribay" : "Sans queue ni tête"

 

" Sire, y'a plein de bruit, là ! Si ça se trouve c'est bourré d'oiseaux venimeux. Y'en a des rouges, des jaunes, des re-rouges et des pourpres ! Y bouffent que des noisettes et des escalopes de veau. Et quand ils vous donnent un coup de bec vous voyez une grande lumière et ça vous donne la diarrhée ! "...

 

Le roi s’était endormi et cauchemardait sur son « trône » et c’est son ventre qui gargouillait… les coups de becs, c’étaient des coups d’estoc… les escalopes… humph … les chairs meurtries d’un chevalier qu’un vil valet venait d’écorcher jusqu’à ce que mort s’en suive… la diarrhée … oh Pouhassofion !... - Qu’on me torche le cul  vite ! - La valetaille accourt et lui essuie les fesses… Retour sur le trône, cérémonial, celui-là… des cris des rires au bas de la tour… Le roi se lève et va voir d’où vient ce tumulte…

 

Arthur

-    Qui est ce gourgandoy qui tient mon hanap ?

Key

-    C'est une fripouille qui a occis le chevalier Vermeil...

Arthur

-    Qu'on m'amène ce bouffon, je lui ferai la leçon...

Mouvements et bruissements ferrailleux à la cour... on ramène le sujet en question...

Perceval

-    Ah ! Arthur enfin vous !...

Arthur

-    Eh manant, tu ne salues pas ton roi !

Perceval

-    Pourquoi le ferai-je si le roi, en premier, ne me salue pas ?

-    Trudifaron et Poutrecasse tu es, morvioux, bien insolent !...

-    Un sot, je veux bien mais lent, j'en croirai rien...

-    Tu te moques de ton roi, foutriquet !

-    Je vous ramène votre hanap...

-    Cela me réjouit, j'en conviens...

-    C'est l'autre gougnafier qui vous l'avait piqué...

-    Honte m'a fait ce félon arrogant !...

-    Eh bien, le mal est réparé, le voici étendu raide dans le pré.

-    Dis-moi, « trompe-la-mort », quel est ton nom ?

-    Mon bon roi, au bon endroit, hélas, je ne m'en souviens plus...

-    Comment cela tu ne t'en souviens plus ?

-    Ma mère me disait Beaufils ou bien Beaucherfils et parfois Monmignonnnet et Monpetitgarçon... retenez, Messire, celui qui vous plaira.

-    Ce ne sont là des noms mais des appellations...

-    Alors à vous, revient de me donner un nom.

-    Tu es bien audacieux, vil valet ! Je ne suis pas ton parrain...

-    Vous êtes roi, ce n'est pas rien, et tant que vous y êtes, me ferez aussi chevalier...

-    Trudigon et Rossebouc là, tu exagères !

-    Mon roi, enfin, je ne suis pas Xagère, tel nom ne me convient point...

-    Mais Poutrenoeuil j'ai dit que tu abuses !

-    Non messire je n'ai pas de buse, pas de faucon, ni un vrai, je le jure par devant la croix, foi de moi !

-    Ne jure pas devant l’Éternel chenapan !

-    Alors vous m'armez chevalier oui ou non ?

-    On exige rien de son roi, surtout pas une armure...

-    Alors à quoi sers-tu ? Dis ! Arthur ! ...

-    Oh Palsanku et Grossermite le voilà qui m'apostrophe !

-    Roi Arthur ne te fâche pas, sois mon bon Papa, je serai ton bon petit gars…

-    Ah, tu reviens à de meilleurs sentiments petit gourgandin...

-    Oui, j'attends que tu me donnes un nom et une armure...

-    Bon ! Le nom ? … Hem... voyons comme je te vois ici, devant moi… lalilalère quel nom reste dans l'air...  -  il chante : " J'ai des haricots, mais pas de petits pois, fais moi bon fricot, dehors il fait froid, avec un perdreau, ou bien une grasse oie, moi j'habite Camelot et je suis le roi, quel nom a cet idiot, lui ne la sait pas, un enfant dans le dos, Guenièvre t'as pas l'droit ! J'aime pas ton lance-lot qui tient son pal droit…" - il s'arrête soudain puis réfléchit … Bon ! Je m'égare là … hum… SANCANASSON ! Tiens, ça c'est pas mal. Hein  !

-    Sancanasson !... Ah non ! ça ne me plaît pas, mon bon roi, mais vraiment pas !

-    Perd-cheval, alors...

-    Percheval !... Ah oui ! ça c'est bien mieux mon bel Arthur !

-    Va pour Percheval...

-    Bon, grand Arthur, à la noble ceinture, jolie figure et contre face de hure, pour que je le perde, il faut d'abord que tu m'en donnes un…

-    Un quoi ? Vaurien !...

-    Un cheval ! Mon roi !

-    Tu veux un destrier maintenant ?

-    Pourquoi trier, le premier venu ira bien...

-    Tarvagon et Chantrepois tu me brises la pensarde, tu m'escagasses les noix !

-    Ne t'énerve pas Arthur, je sais où trouver tout cela si tu m'en donnes le droit...

-    Hein ! Qu'est-ce qu'il dit, le va-tant-guère à qui si peu faut...

Key, agacé par cette discussion :

-    Il dit qu'il va se débrouiller tout seul pour quérir ce qu'il veut, à condition que vous lui donniez votre bénédiction...

-    Mais Key, je ne suis pas prélat pour le bénir ce foldingoy écervelé...

-    Dites oui, à tout ce qu'il vous demandera, à présent, il vous obéira, croyez en votre dévoué sénéchal.

-    Bon Percheval que veux-tu de moy ?

-    Le cheval et l'armure de qui j'ai occis...

-    Et bien prends l'un et l'autre, ils sont à toi !...

-    Merci Arthur, t 'es un vrai Roi… - il sort puis revient sur ses pas… - Ah oui  pour Percheval... Arthur, il faut enlever le « H » de ce nom...

-    Le « H » mais pourquoi ?

-    Parce qu'on peut aussi l'aspirer...

-    Hein ! …

-    T'occupe, mon bon Arthur ! La légende s'en souviendra, elle !

-    !!!!

-    Oui ! Un certain Crétin* de Troyes … lui, l'écrira… - il s'en va…

-    !!!!

-    Ah crotte au nez et vert missel !… * là aussi le « H » a été aspiré...

 

à suivre sur Scibay : "Heaume et gars" - lien ci-dessous, tout en bas de cette page et, de lien en lien, 3 nouveaux chapitres sont à découvrir ...

 

 
Perc(H)eval le bien inspiré....

Perc(H)eval le bien inspiré....

Commenter cet article

Marie-Rose 02/09/2016 16:58

La chute est vraiment vertigineuse ..... du Moyen Age au XXI siècle ...... je ne savais pas qu'il existait des chuchoteurs et par là des chochotes ah..ah... vraiment très drôle ....hilarant. As-tu dansé la trépignante ..... il faut avoir du souffle, peut-être que ce sera la nouvelle danse à la mode .... Merci pour ces bruits et chuchotements .... Tu m'as bien fait rire.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

langues

 

Hébergé par Overblog