Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #les coups de gueule du Farfadet..., #Les mots choisis du Farfadet
Il va tourner le lait !...

Il va tourner le lait !...

Ce lait sortant à flot

Des pis de mille vaches,

Remplissant les mille seaux

D'une traite à l'attache...

 

Ce n'est lait de vastes enclos,

Prés verdoyants où se relâchent,

Taures, vaches et veaux,

Que les hautes herbes, cachent.

 

C'est le lait de conne étable,

Grande surface pour bovins

Prisonniers rendus rentables,

Ô Perrette au pot de vin !...

 

Mille têtes d'un coup,

Réunies dans une seule ferme !

Exploitation voyou,

Ruine celles ne fermant termes...

 

Déloyale concurrence,

Contre petits élevages,

De la douce France,

Ne tenant bêtes en esclavage.

 

Voilà comment, le mal en pis,

Ravage toutes espérances

De l'éleveur qui n'a répit,

Pour solder ses créances...

 

Paysans sur la voie,

Ni sacrée, ni lactée,

Malgré le renfort de voix,

Ne sont jamais écoutés !...

 

Agriculture en déroute,

Salon des impostures,

Lait payé au compte-gouttes,

Quand augmentent les factures...

 

Il a quel goût ce lait ,

Tiré de mille pauvres vaches ?

Sure et bien aigrelet...

Voilà bien qui les fâche...

 

Nos braves paysans,

Qui ne vivent de leur travail,

Chaque jour plus épuisant,

Pour finir sur la paille !...

 

Rendez-vous au grand salon,

Porte de Versailles !...

Rumeurs hors les cloisons,

Cris et sifflets en représailles ...

 

L'Europe Égoïste,

Ne change rien à la donne

Ne radiant de ses listes

Fermes aux mille tonnes !...

 

Distributeurs et producteurs,

Inextricable conflit ...

Bennes et tracteurs,

Au parking des oublis...

 

Mais pour faire son beurre,

Sans devoir courir après,

Vache trouvera son bonheur,

Car celui-ci est dans le pré !...

 

Farfabeurre ...

Meuhouais !...

Meuhouais !...

Commenter cet article

Marie-Claude Leloire 29/02/2016 15:50

c'est là tout le paradoxe de cette explosion d'une production intensive qui fait réduire le prix des denrées ... et qui parfois fait jeter pour cause de non rendement des quantités de nourritures ... Nous devons remettre de l'ordre dans tout ceci et privilégier dans la mesure du possible les fermiers qui respectent la nature ...
amitié .

Farfadet 86 29/02/2016 09:50

Le salon de l'agriculture vient de s'ouvrir dans une ambiance électrique tellement la paysannerie française touche le fond du désespoir …
Ce qui est absolument inacceptable c'est que des cultivateurs, des éleveurs ne peuvent plus vivre de leur travail et pire, qu'ils s'endettent en travaillant...
France pays de terres agricoles prolifiques et nourricières, on oublie que c'est la première des tes dispositions et ce, depuis longue date.

Oui le monde paysan est en colère et ce n'est pas sans raison... La surproduction responsable de la baisse des prix de l'ensemble de leurs productions est plus que jamais à l'ordre du jour. Produisez plus, toujours plus pour que intermédiaires, distributeurs de tous types et, au bout de la chaîne, les consommateurs soient gagnants ...
On a vu où cela mène voir : http://www.mirebalais.net/2016/02/la-grande-metamorphose-du-monde-paysan.html

Et l'Europe que fait-elle dans tout cette débandade, elle subventionne, accorde des primes pour compenser les pertes, ordonne des cotas …
Des cotas !...

Que fait-elle face à ces usines à vaches parquées sous des hectares de hangar, vivant quasi plantée au même endroit sur un espace réduit, s'alimentant en permanence et donnant son lait à heure régulière. Pauvre bétail devenu machine dans une usine à lait. Sont-elles heureuses ces vaches, quel goût peut avoir leur lait ?...

C'est une honte que l'on ait pu concevoir de telles fermes industrielles. C'est une hérésie que de produire en telle quantité du lait ou de la chair animale au détriment du bien être de tous ces sujets d'élevage...

Et pour ces profits à peine substantiel pour ces producteurs dans l'outrance, nous avons, d'un côté une certaine maltraitance, de l'autre des produits de piètre qualité à coût et prix réduits.

Il faut que cesse ces pratiques inhumaines même si la disparition de ces fermes réduit du personnel au chômage (est-ce un travail valorisant que celui qu'on exige de ces personnes tenues à faire, comme en usine, les 3X8 pour un rendement maximum et ce auprès d'êtres vivants?)

L’Europe doit réglementer et non cautionner de telles aberrations...

Marie-Rose 29/02/2016 09:48

C'est à pleurer de voir cela, pauvres animaux. Je ne sais plus dans quel pays d'Europe les animaux ne voient un humain que lorsqu'ils sont malades, le vétérinaire. J'aime ton poème.

Farfadet 86 29/02/2016 09:54

En Allemagne,en Pologne ces fermes industrielles de 1000 vaches prennent le pas sur les exploitations au nombre de têtes de bétail raisonnable (entre 40 et 60 vaches), mais aussi en France dans la Somme : 800 vaches !...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Google traduction

Hébergé par Overblog