Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #La pensée du jour, #les coups de gueule du Farfadet...

… Est-il plus difficile d'y vivre que dans celui d'hier, celui de nos ancêtres ?...

Eh oui, c'est moi le Farfadet parvenu au 3ème âge, si impliqué à travers ces pages, pour me faire le témoin d'un passé révolu, qui pose maintenant cette question que certains qualifieront de pertinente quand d'autres la trouveront embarrassante, voire, inintéressante...

Depuis quelques temps, sur certain site favorisant les retrouvailles d'anciens camarades d'écoles ou d'anciens collègues de travail que le temps ayant passé depuis belle lurette, nous a fait perdre de vue, nous conversions via nos « posts » sur le thème des vacances d'autrefois. Quelques uns exprimaient leur nostalgie de ce bon vieux temps où l'on avait nul autre souci que de s'amuser, rire entre amis et festoyer ajoutant qu’aujourd’hui c'en est définitivement fini avec cette joie de vivre et que ce monde contemporain n'est plus que violence, âpreté existentielle, douleurs et persécutions à endurer : ils ne s'y reconnaissent plus... D'autres allant jusqu’à souhaiter s'expatrier, invitent les jeunes générations à le faire expressément. En France, il n'y a plus d'espoir à avoir pour trouver et faire sa place, alors, allons ailleurs, loin de là sur d'autres continents !… Et, au même moment, ce sont des flots d’émigrés venant d' Afrique et du Moyen Orient qui se bousculent à nos frontières... allez comprendre !... Ces derniers remplaceront sans doute les partants !...

Monde de « merde » disent certains où une 3ème guerre mondiale s'approche à grands pas. Il en est aussi qui disent qu'elle est déjà commencée...

Catastrophisme, pessimisme, scepticisme, désespoir, morosité, marasme, atrocités, chaos, on en finirait pas de qualifier ce monde d'aujourd'hui d'où rien de bon ne peut émerger ...

Bien sûr, il y a la très récente actualité qui, depuis ce début d'année est truffée d’attentats, de tentatives d'attentats, de meurtres, d'assassinats, de trahisons, de défections de ses responsabilités, de démissions de postes, de chômage qui s'accroît toujours, d'actes immondes, de catastrophes naturelles, de désastres écologiques, etc... les médias s'en saisissent illico pour en faire leurs gros titres et les lecteurs, auditeurs, téléspectateurs, internautes et Cie, s'en gargarisent puis font s'enfler ces rumeurs tapageuses sur les réseaux sociaux... tout va bien, pourvu qu'on en bave des flots de caractère et d'images effrayantes !...

 

Alors, vous pensez bien que d'affirmer qu'il y a encore à espérer du mieux de ce monde et des humains qui l'habitent, ça fait pousser les hauts cris à toutes ces âmes bien pensantes qui sont convaincues que dans ce monde actuel, tout est foutu, n'est que produit du vices, de l'esprit de domination d'une élite hyper riche et puissante laquelle manipule dans l'ombre, toutes les gouvernes uniquement pour le profit, et n'a qu'un seul dessein : assouvir sa soif de domination en soumettant de gré ou de force tous les « pègreleux » que nous sommes...

Voilà, le décor est campé, et l'actualité l'agrémente chaque jour de quelques faits bien sordides qui ne peuvent que conforter le raisonnement des plus pessimistes...

A mon sens, nous oublions une notion essentielle pour que cette façon de juger, ces appréciations soient justes et objectives en dépit de ce qui semble avéré : celle de la multiplicité toujours croissante qui confine à l'éxagération et au manque de dicernement. N'avons-nous pas une quantité d'informations en temps réel, qui est cent fois, sinon mille fois plus importante que celles dont nous disposions, il y a encore une quarantaine d'années ? Et ceci mentionné sans évoquer le brassage de ces informations sur le Web, via les réseaux sociaux. Voilà qui grossit outrageusement la réelle portée des faits...

Nous sommes sur-informés et pas forcément bien informés... Doit-on vraiment tout savoir sur tout ce qu'il se passe là et ailleurs de par le monde ?

La violence, autre sujet qui fait peur et inquiète vivement nos contemporains, son omniprésence dans notre quotidien, relayée par l'info à outrance, contribue à créer une atmosphère d'insécurité qui commence à s'infiltrer dans de plus en plus de consciences et dégénère en psychoses individuelles puis collectives... le monde est malade, le monde se meurt... la messe est dite !… N'est-ce pas un peu exagéré tout ceci ?... Prenons-nous de la distance par rapport à tout ce que nous entendons, lisons et voyons ?

 

Jetons donc un regard en arrière vous savez, à l'instar des « anciens » qui, à chaque génération, vous disent de façon très docte : « Ah de mon temps !… » Oui, bien sûr, de leur temps c'était tellement mieux que maintenant !...

Au cours du siècle dernier, deux guerres mondiales on ravagé nombre de nations sur plusieurs continents, tué des dizaines de millions d'être humains, endeuillé des centaines de milliers de familles. Quel était le pourcentage de miséreux, de pauvres à la fin du XIXe siècle ? Quels étaient les conditions de travail à cette même époque : durée quotidienne, dangerosité, salaire insignifiant, précarité, respect de l'ouvrier, du journalier etc. Quelle prise en charge effective de la santé des citoyens existait-il ? Quels droits n'avaient pas encore les femmes sous-considérées jusqu'à l'humiliation, dans une société bâtie sur le patriarcat institué depuis la nuit des temps ?

Et, plus on regarde en arrière, remontant le temps, plus on 'aperçoit, suivant ce que l'Histoire nous enseigne, que la vie des populations étaient aussi soumise à autant sinon plus de de misères, de catastrophes, de guerres, de pillages, de massacres, et d'injustices sociales qu'à notre époque.

 

Nous n'avons pas le droit d'ignorer les progrès faits et leurs bénéfiques retombées dans l'intérêt de tous, grâce à la science puis grâce aux bonnes volontés d'hommes et de femmes soucieux d'améliorer les conditions de vie de leurs semblables.

Si, au siècle dernier, nous avons connu des moments « cataclysmiques » les sciences et techniques ont évolué à la vitesse éclair, introduisant tellement plus de confort, de sécurité et de bien-être, dans nos existences, elles, tellement mieux maintenues en bonne santé grâce aux progrès extraordinaires et constants fait en médecine. Les moyens de communications de plus en plus rapides et sûrs, ont rapproché les êtres humains, raccourci considérablement les distances séparant les peuples, jusqu'à permettre une meilleure compréhension de leur cultures et mœurs parfois très différents... n'y voyons là que le meilleur de ce que ça a permis et favorise encore.

Les loisirs, les sports, ont eux aussi terriblement évolué pour la joie d'un nombre s'accroissant sans cesse.

 

Pas plus tard que ce midi, au JT de TF1, je contemplais admiratif le vol léger et majestueux d'une flopée de parapentes, ces sublimes ailes volante en toile, que pilotaient des hommes et des femmes épris de liberté. Quel bonheur de voler ainsi comme les oiseaux ! Ce plus vieux rêve de l'Homme est aujourd'hui réalisé !...

Alors, un moment oublions, ces burn-out, ces tourments de notre monde, ces vagues d'attentats meurtriers, ces folies soudaines, et voyons comme notre monde est beau vue d'ici, en bas, et aussi vue d'en haut … Il y a toujours plus d'hommes et de femmes qui s'y intéressent et vouent leur existence à le préserver pour que nos descendant en héritent pleinement, même si plus tard, bien après notre passage, ici, sur terre, ils n'ont pas encore à disposition un monde parfait...

Le Monde d'aujourd'hui...

Commenter cet article

bob 28/08/2015 19:41

merci farfadet pour cet " article " intéressant !

Marie-Rose 28/08/2015 15:36

Comme tu as raison Patrice, les jeunes de ta génération n'ont pas connu la guerre. Ma génération a connu la guerre. Certains qui disent que nous étions plus heureux, peut-être était-ce vrai car c'est de leur jeunesse dont ils parlent. Ils sont passés par des événements douloureux dont ils ont réussi à vaincre ces forces néfastes. En ce début du XXI siècle, si nous sommes objectifs, nous nous apercevons que nous avons tout mais que beaucoup renie ce que le progrès nous a apporté. Bien sûr le paraître montre la violence, la misère et tout ce qu'il y a de négatif dans ce monde, mais d'autres agissent positivement, non pas en reniant le passé mais en reliant le passé au devenir, et par là agir sur l'instant présent. L'évolution de chaque époque a toujours un passage de transition difficile. Je suis toujours optimiste, malgré où il y a des jours ou je ressens tout le poids de cette atmosphère oppressante. Je te rejoins sur ce que tu as bien écrit et ton commentaire.

Farfadet 86 27/08/2015 18:19

Ceux qui aujourd'hui qualifient notre monde de « monde de merde » où tout va en perdition à destination d'un chaos imminent sont, pour la plupart, des personnes de ma génération donc de celle qui n'a connu ni guerre ni chômage et a profité copieusement des 30 glorieuses… étions-nous à ce point insouciants ?... Dans quelle mesure ne sommes-nous pas les artisans de ce pis-aller ?
Nous ne sommes pas les maîtres du temps, actuellement, c'est un tout autre monde où il faut jouer des coudes, avoir les dents longues et le sens de opportunité pour tracer sa route. Nos enfants et petits enfants qui disposent de moyens techniques et technologiques tellement plus pointus que ce que nous avions à disposition, doivent faire front à la pire des situations : le chômage... trouver un emploi pour vivre décemment et dignement. C'est bien plus dur que pour nous. Avons-nous maîtrisé ce temps qui nous était imparti, les avancés du progrès, l'évolution des mœurs etc ?
Toutefois, nous devons nous évertuer à voir ce qu'il y a de positif dans ce présent et si nous restons objectifs, il apparaît qu'il y a aussi de bonnes et belles choses qui se réalisent et encore bien des aspects de notre monde moderne à découvrir avec des prises de conscience de plus en plus prégnante sur nos comportements en regard de la santé de notre planète qui sont prometteuses pour un mieux vivre, dans l'avenir... Aujourd'hui, ce sont presque 8 milliards d'êtres humains qui, à des degré divers et la complexité du jeu des relations entre eux, sont les artisans de l'évolution, facteur de progrès, de stagnation ou de régression. Difficile de maîtriser cela... et pourtant, génération après génération, nous devons, chaque fois, renouveler notre confiance en la VIE...

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

langues

 

Hébergé par Overblog