Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les facéties du Farfadet, #Les mots choisis du Farfadet
Et maintenant... cette ritournelle endiablée du Farfadet en goguette, vous fera certainement gambiller jusqu'à vous chambouler la tête.  Alors, bonne Route... sans dépasser le 90... hein les gars !...

Et maintenant... cette ritournelle endiablée du Farfadet en goguette, vous fera certainement gambiller jusqu'à vous chambouler la tête. Alors, bonne Route... sans dépasser le 90... hein les gars !...

La Départementaise

Est une chanson joyeuse,

Que danse avec aise,

La France voyageuse…

 

01-02-03-05...

Dans l’Ain ça bourre en Bresse,

Dans l’Aisne, on fait ça Laon,

Dans l’Allier le Moulin presse

Gap reste sous le vallon !… 

 

04-06...

En Alpes de Hautes Provence,

Très Digne, l’on s’avance…

En Alpes Maritimes,

Nice avec Anis riment …

 

07-08...

Jamais ce ne fut la dèche,

Quand on s’Privat d’Ardèche …

Mais hier, à fraiche haleine,

Traversions bois d’Ardennes …

 

09-10-11-12...

Ah, riais-je ma Foix,

Qu’à l’Aube soyons Troyes !...

Carcasse sonne Au détroit

A verres ronds, Rots d’aise soient !...

 

13-14...

Qu’on embouche du Rhône,

Marseille, bière à l’encan,

Pastis des autochtones,

Et Calva dose à Caen !   

 

15-16...

Alors y a que Caen t’Ale,

Et tout ce qu’en goule aime,

Cha rente comme casse dalle

Au pays de la crème !...

 

17-18...

Si Chat rente, mari time,

La roche, elle, est intime …

Pour les Bourges, peuchère,

Dix huit’re, font bonne chère !...

 

19...

Ne s’en « brive », la gaillarde

Qui tient, à son corps, aise,

Sous tulle, bien paillarde,

Vous fait rougir les fraises ! …

 

20-21-22...

Ajax et Io, ça s’Corse,

Dix joncs, en cote, d’or,

Et Seins brillent, eux, en torse,

Font monter cote d’ armo(u)r !... 

 

23-24...

Et voilà qu’ça nous Creuse,

Jamais on en Guéret !..

Dort Dogme femme heuse

Père rit gueux sans sa raie

 

25-26-27...

Dans le doux besant son,

Valence en Drôme adhère,

Eve et Reuh  unissons,

A l’Eure où adulte erre…

 

28-29...

Faut-il leurrer le loir,

A Chartres en plaine terre ?...

A Brest se met, la mère, à boire,

Qu’a pas fini d’se taire !... 

 

30-31-32...

On n’y met tant des Gard,

Tout loose hot gar’onne

Tête Auch, gère le jard,

Au pays des braconnes … 

 

33-34...

En allant au bord d’O

Entre deux mères girondes,

Ne jouez au Hérault

Si Mont Pelé vous gronde !...

 

35...

Rendez-vous chez la Rennes,

Qui n’a de hile vilaine…

Sans passer en Lorraine

Ne restez à la traîne

 

36-37...

Et si le chat trop roux,

Vous joue un mauvais Tours,

En trente-six, plus un, coups,

Un des réels loirs est balourd !…

 

38...

Et quoiqu’il adVienne,

Ne lui faite pas d’ m’Isères

Si c’est de la Graine noble,

P38 bien lui sert !...

 

39...

Ce n’est pas le genre rat,

Quoi que long, le sonniez,

Aucun de vous, ne jura,

La main sur l’tisonnier …

 

40-41...

Alors, vous tire la Lande,

Dans ce monde marchand,

Où le Loir est chair,

Et vous met aux ablois …

 

42-43...

Au temps de la loue Art,

Qu’en ses seins te tienne …

En Haute, pointes et dard

Sur son Puy tire à peine !...

 

44-45...

Mais la loi rat, lente éthique,

En ce nid, si peu aveNantes ;

Or les anses du sac à fric,

Au Loup arrêt, sont tentantes…

 

46...

Parvenu dans le Lot,

Ne faites encas, hors,

Gouttez aux échalotes

Et aussi au vin fort !…

 

47...

Jamais ne resterez Agen,

Face à ces bonbonnes…

On a le bec si fin,

Dans le Lot et Garonne …

 

48...

Faites à Mende, honorable,

Ce n’est pas un désert,

Car on tient bonnes tables,

Au fin fond de la Lozère

 

49..

Que l’on amène Eluard,

Il n’y a pas d’Angers …

Celui-là, avec art,

Vous invite à panser …

 

50...

Tirez-le par la Manche,

Sans toucher ce saint lot …

Mains plaquées sur les hanches,

Venez donc mater l’eau !…

 

51

Si vous aimez bonne carne

Et Vous Reims-er la dalle

Faites Châlon dans la Marne

C'est meilleur qu'un casse-dalle !

 

52

S'en payer une bonne darne,

Tranchant votre Chaumont,

Sortez de hotte marne,

Un pur Dom-Pérignon !

 

53

C'est comme ça qu'on Laval

Sur belle toile de Mayenne.

En route, quand on cavale,

On fait une bonne moyenne !

 

54

Me heurtez mots sales

Qu'aux abords de Nancy

On recolle ces rondelles

Découpées à la scie !...

 

55

Si tout ça vous à Meuse,

Qu'on ne rembarre le duc,

Aux mains fortes baladeuses,

Caressant votre eunuque…

 

56 -57

On cri : à mort Bihan !

Qui fait bien trop de Vannes,

Envers belle de Moselle,

Qu’il Metz sur sa bécane …

 

58

Mais l’affaire est si Nièvre,

Qu’elle ne botte de Nevers,

Ni ne lève le lièvre,

Qu’on prendrait à revers…

 

59-60

Si t’as perdu le Nord

Ne me cherche de n’Oise

Si L’ile est au Trésor,

Sa Compiègne est sournoise !

 

60-61

Beau, vais porter les cornes,

Pièces nobles de blasons,

Et, qui mon front, Orne(nt)

Merci à d’Alençon !...

 

62

Vais, de ce pas décalé  

Effacer viles traces,

De ce qui me rend laid.

Faire honneur à ma race !

 

63

Sûr, en appui de Dôme, 

Bien Clair, mon fer, rend.

Miroitent sur mon heaume :

Eaux, vergnes et harengs !...

 

64

Qui donc se gave de Pau ?...

Lourdes ou  magiques,

Miraculeuses eaux..

Pis rainé à ta lente tique …

 

65

Marre de cette camelote !

Mou Tarbes me monte au nez

Manière de bigote :

Elle m’ôte pire ainée !

 

66

Quand, perd Pignan sur ru

Pirès, né oriental…

Ne redoute les crus,

Catalan au fort mental !...

 

67

Aux frontières des barre-Huns,

N’y mettez cale en bourre,

Mais, fiers fronts d’airain,

Que nul n’entre dans Strasbourg !

 

68

Et marchent dans la bouse,

S’enfonçant jusqu’Haut Rhin

Toutes ces mules house,

Vieilles locos en chemin !…

 

69

Faut-il manger du Lyon,

En restant sur son t’Rhône…

Quand Guignol et Gnaffon

Font rire tous les gones ?…

 

70

Et si, je ne vais, saoul,

Pour franche, la conter,

C’est qu’en ma hotte sonne,

L’heure des 4 vérités !...

 

71

Ne restez pas Autun,

Lorsqu’on vous sert à boire,

Ce Beaujolais dit vin…

Mac, on sonne Eluard !...

 

72

Vingt-quatre heures que ça dure…

A contempler la carte,

Rillettes et voitures,

Au Mans, êtes dans la Sarthe !

 

73

A travers champs, Berry,

Nulle duchesse ne voit,

N’habitant pas ce pays

Monts et lacs de Savoie…

 

74

Brait et grince Âne & scie…

Au baudet ôte sa voix,

Et sa voie à la scie,

N’aurez pas d’autre choix !...

 

75

Et si je n’ai pas ri,

C’est que j’ai de la peine…

Me voyez-ci, marri

Quand me faites une scène…

 

76

De scènes, Marie Time,

Autant en porte le Temps…

Plein de ces comptines,

Entre Le Havre et Rouen…

 

77

De quoi se mêle l’un,

Quand l’autre, vile carne,

Repousse les câlins,

De la très Saine Hémarne…

 

78

Verse ailleurs ses larmes

La  douce Yvelines

Qui a vendu ses charmes

Pour peau de zibeline

 

79

Jamais, ni or ni fièvre,

Au pays des bocages,

Ne remplaceront Deux chèvres

Pour faire de bons fromages

 

80

Jolies bêtes de Somme…

La laitière dégourdie,

En a mis un en tome,

Qui vous la pique hardi !

 

81

En Tarn, soutien-gorge,

Porte haut sous ton Albi.

Plus doux que sucre d’orge,

Ces seins sous Lejaby !

 

82

Tire sur la dragonne,

Et rabat ton caban ;

Le Tarn et la Garonne,

C’est l’eau qui monte au banc !

 

83

Ce n’est pas un hasard,

Si elle touche le fond,

La Marine dans le Var,

En rade, reste à Toulon …

 

84

N’endigueront vos cluses,

Le flot rose et mignon,

Du breuvage qu’on use,

En pays d’Avignon !

 

85

Et si ça tourne trop rond,

Ne Vendez plus de globes ;

Avec Roches sur Yon,

Ne resterez Claustrophobe !...

 

86

Maintenant, quoi qu’il ad-Vienne,

Rien ne ferez à moitié…

Même si la coupe est pleine,

Tout s’arrête à Poitiers !…

 

87

Au sortir de sa loge,

Qu’en talons hauts, te Vienne,

Une meuf de Limoges,

Poupée de porcelaine !...

 

88

Revêtue d’une toge,

Ceci n’est pas banal…

Ligne bleue des Vosges

Belle image d’Epinal !...

 

89

Te demande à quoi sert,

La taxe sur le carbone,

Ta ceinture, Ok, serre,

Et fais rugir ta l’Yonne !...

 

90

Ce tour du territoire

Se termine à Belfort

C’est la fin de l’histoire

Mais il y en a encore !…

 

91

Et voici qu’on les sonne,

Ces cloches qui font du bruit,

Pour réveiller les nonnes,

Et c’est pour ça qu’Eve rit …

 

92

D’une vie communautaire,

Ce qui, plus, les ravit,

C’est ce que l’on enterre,

Des hauts de scènes de sa vie…

 

93

Elles oublient leurs amants,

Ces fiers et beaux Billy !

Font leurs vœux en couvant,

Saines et ceintes de nids !...

 

94

Se mettent en crête… Aie !

Les plaisirs qui s’incarnent

En frisant leurs orteils,

Aux bals du Val de Marne !...

 

95

Autour du beau Sergi,

Ce vieux ponte, « waouh-sent »,

Dansent le boogy-woody

Plus que jamais, gauloises !…

 

971

Elles ont le van en croupe,

Pour mener les gogos !

Tous ces Gars de « la loupe »,

Pointes à pitres et ergots !...

 

972

Laquelle serait plus pratique,

Pour vous mettre en transes :

Jouir d’une Marthe inique,

Ou des efforts de France ?…

 

973

Et si on aiguille Anne,

Evitons son Kourou,

Telle une fusée Ariane,

La Cayenne vous rend fou !...

 

974

Pour gagner le paradis,

Voici la solution :

Faites ça à Saint-Denis,

Faites ça en Réunion !...

 

975

En revenant sur terre,

Poussé par l’Aquilon,

Demandez à Saint-Pierre,

Les clés de Miquelon…

 

 976

Et Vite on s’emmaillote,

Dans un charmant boubou,

Ne faut plus qu’on grelotte,

Dans les bras de Mamoudzou !...

 

C’est la fin du voyage,

Et de cette drôle d’histoire,

Qui met dans votre bagage,

L’amour du Territoire !

 

Farfadet

 

Commenter cet article

Jean Chocun 29/11/2014 10:10

Bonjour,

Et merci pour votre aimable mail.

Bravo, votre déclinaison « départementale » est brillante !

Il semblerait –aux dernières nouvelles- que le 1er ministre aurait calmé ses ardeurs et renoncerait (partiellement ?) à cette minable réforme.

En ce qui concerne le groupe Tri Yann nous dépensons notre énergie à soutenir le retour de la Loire-Atlantique dans le giron de la Bretagne historique, bizarrement le découpage initié par Pétain (pourtant de triste mémoire) semble convenir à nos édiles qui s’obstinent à développer les arguments les plus spécieux pour refuser ce rattachement.

Mais les partisans de la Bretagne à 5 départements n’ont pas dit leur dernier mot.

Merci également pour ce lien sur votre publication dithyrambique à notre égard…. Cela flatte notre égo !!!

Bien amicalement et bon week-end

Pour TRI YANN

Jean CHOCUN

Marie-Rose 10/10/2014 14:31

ah... ah... fort pour la gymnastique du cerveau. Chercher un petit moment avant de saisir l'astuce ... J'espère que nos départements ne vont pas tous disparaitre et ne laisser que les numéros. Pour la ritournelle - ce sera une autre chanson - ! Je me souviens lorsque nous avons remplacés l'appel du téléphone, qui situait un lieu, par des numéros. J'étais triste car les numéros ne nous disaient plus rien. Peut-être aurais-tu fait une jolie ritournelle ? Merci pour ce moment primesautier et amusant. Bonne journée

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

langues

 

Hébergé par Overblog