Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Automania

Le Mondial de l'automobile qui vient de fermer ses portes, fait partie des salons les plus fréquentés en France attirant des foules venant s'ébahir devant les podiums où sont présentées les nouveaux modèles de chaque marque de constructeurs de voitures venant de toutes les nations industrialisées mais aussi devant des modèles d'exception à la rare diffusion, des modèles de rêves réservés aux plus gosses fortunes.

Ces autos d'une élite richissime sont les porte-drapeaux des avancées technologiques les plus récentes, des savoir-faire les plus talentueux et audacieux en matière de carrosseries et d'équipements de confort, en motorisations surpuissantes, de l'image prestigieuse du produit, de son fabriquant et de sa clientèle...  mais n'en fut-il pas toujours ainsi ?...

La Cigogne emblème de cette marque prestigieuse - Les années marquantes des productions Hisdpano-SuizaLa Cigogne emblème de cette marque prestigieuse - Les années marquantes des productions Hisdpano-Suiza

La Cigogne emblème de cette marque prestigieuse - Les années marquantes des productions Hisdpano-Suiza

Retour en arrière au tout début du XXe siècle, pour découvrir une marque de prestige à la renommée internationale née de l’association de trois fortes personnalités ingénieuses et  entreprenantes. Hispano-Suiza est cette marque qui, si elle a des origines espagnoles et suisse, n’a jamais été fabriqué en Suisse. Elle a été créée par l’ingénieur Marc Birkigt qui, à l’âge de 21 ans a émigré de Genève à Barcelone. En Juin 1904, avec l’industriel catalan J. Castro puis avec Damian Mateu, ils fondent la « Hispano-Suiza Fabrica de Automoviles » Leurs premiers modèles sont une quatre cylindre 10 HP et une 14 HP, héritées d’une firme précédente, la société J. Castro.

Mais la célébrité absolument unique à laquelle a accédé ce grand nom absolument unique  est due, pour la majeure partie, à l’œuvre industrielle accomplie en France par la société Hispano-Suiza pendant 28 années de construction de voitures de grand luxe.  

Dans un premier temps, Marc Birkigt matérialisa ses conceptions personnelles sur des châssis équipés de moteurs de 4 et 6 cylindres qui grâce à des victoires  en course, connurent le succès dans toute l’Europe. En  raison des relations privilégiées avec la France, il fut décidé, de créer une filiale à Paris et dans sa banlieue : en 1911 la société française Hispano-Suiza installait une usine rue Cavé, à Levallois. La production démarra sur deux modèles : une 12 CV et une 15 CV, toutes deux 100% françaises bien que cette dernière – alias 45HP – fut appréciée sous le nom bien ibérique de type « Alphonse XIII ».

A la veille du conflit mondial, Marc Birkigt avait conçu, dans le sillage des moteurs d’automobiles, un remarquable moteur d’avion de 150 CV surclassant tous ses concurrents en fiabilité. Rendons hommage à l’heureuse initiative de cet ingénieur suisse fortement lié à l’Espagne d’avoir mis à la disposition de la France, durant la Première Guerre mondiale, ce moteur qu’il parvint à faire homologuer. Des dizaines de milliers furent construits, contribuant largement au succès de l’aviation française pendant ce conflit.

La paix revenue, cette expérience aéronautique fut mise à profit pour la réalisation d’un châssis de luxe et de grand tourisme, bénéficiant aussi des enseignements recueillis sur les autres modèles de la marque. Cette nouveauté la 32 CV type H6 fut la reine incontestée du Salon de Paris en 1919. Présentant un panel de qualités routières exceptionnelles pour l’époque, dotée de performances permettant un engagement sans réserve dans les grandes épreuves, cette voiture régna pendant 1é années à la tête de la construction mondiale. Si la Rolls-Royce, la dépassait en matière de silence de fonctionnement mécanique, l’Hispano battait sa rivale britannique dans tous les autres domaines. 9 ans après sa création, la redoutable voiture française terrassait l’une des meilleures 8 cylindres américaines au cours d’un match défi demeuré célèbre le 18 Avril 1928 à Indianapolis.

Bien évidemment, cette voiture rallia des suffrages d’une clientèle exception dans le monde entier. La 32 CV fut d’abord complétée par le type sport, puis par la 46 CV appellation donnée au type sport sophistiqué et perfectionné.

Avec le temps, malgré leur excellence, les 32 et 46 CV accusèrent quelques signes de vétusté, au moment où les constructeurs américains ayant accompli d’énormes progrès en dix ans, mettaient surle marché des voitures de hautes qualités, à moteurs 8, 12, et même 16 cylindres au silence et à la souplesse inégalés.

La réaction de M Birkigt s’effectua en deux temps : d’une part le lancement fin 1931 d’une 12 cylindres de 54 CV, voiture demeurée inégalée en confort, qualités routières, de grande maniabilité malgré sa taille, disposant en outre, d’un freinage surpuissant ; d’autre part, en 1934, une 6 cylindres de 30CV de même technique que la 12 cylindres. Sans être aussi  typique que l’avait été le type H6, cette 30 CV K6 était en tous points excellentes, belle et moderne.

 

Entre-temps, ayant racheté la firme Ballot, Hispano-Suiza avait réalisé un modèle hybride : L’Hispano-Ballot 26CV, née de la réunion d’un châssis Ballot 8 cylindres modifié et d’un moteur Hispano espagnol type T64. Mais en 1938, les prémisses du deuxième conflit mondial contraignait la grande firme à se concentrer sur ses fabrications aéronautiques et à mettre fin à sa section automobiles. Après la guerre, malgré une tentative en 1946, cette activité ne fut pas reprise ; Hispano-Suiza devint un des composants du grand groupe qui, au sein de la SNECMA, l’associe à deux autres firmes : Bugatti et Messier.

 

J'ai cet insigne honneur de posséder deux splendides modèles d'Hispano ...

Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...

Cette magnifique  Hispano-Suiza H6B Kellner de 1925

Historique de ce modèle...

Historique de ce modèle...

Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...

...et, ci-dessous, cette merveille de technologie et d'originalité avec sa caisse associant cuivre et bois :

l'Hispano-Suiza de Course de 1924

Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...
Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...Hispano-Suiza… des voitures d'exceptions...

Mais voilà... ces deux extraordinaires et somptueuses voitures anciennes de l'âge d'or de l'automobile sont, comme vous l'avez pu constater, des répliques en modèles réduits de précision de Franklin- édition...  néanmoins, des petites merveilles !

 

Remerciement à :

- Franklin Mint Precision Models-USA.

- Guide de l'automobile française de Jacques Rousseau et jean-Paul Caron - Solar -

- L'Univers des Voitures classiques 1886/1940 - Gründ -

 

Commenter cet article

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Google traduction

Hébergé par Overblog