Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Les escapades du Farfadet

La vie culturelle d’une région constitue l’âme même de cette région, ainsi en Poitou les initiatives et réalisations effectuées au niveau du patrimoine et des apports artistiques sont en constante progression …

En ce sens, les soirées lyriques de Sanxay, présentant chaque année, au mois d’Août, un spectacle d’opéra en plein air, dans le cadre remarquable des vestiges du théâtre gallo-romain dont jouit cette petite localité au Sud-Ouest du département de la Vienne, constituent un événement exceptionnel prônant la culture lyrique de « haut niveau » en milieu rural. 

Alors, fini, de penser que l’opéra ne concerne qu’une élite bourgeoise d’intellectuels ou de mélomanes avisés, le temps est venu de présenter les compositions du riche répertoire de ces chefs d’œuvres de la musique et de la scène dite classique, à tout un chacun. A-t-on franchement besoin d’être un féru de connaissances littéraires et historiques ou d’être forcément un grand mélomane pour assister à un opéra ?

La connotation "opéra", pour l’individu lambda, lui fait dire : « oh ça, pensez-bien, ce n’est pas pour moi, je n’y connais rien et ça ne me parle pas… »

C’est un peu comme l’enfant auquel vous présentez un nouveau met qu’il ne connaît pas ; il le refuse d’emblée…  Quel meilleur argument existe-t-il pour, au moins, lui permettre d’en apprécier les saveurs nouvelles et inconnues que de lui répondre :  « Goutes-le d’abord et tu sauras si tu aimes ou n’aimes pas » …

Oui, il faut sortir de ces clichés, de ses aprioris, pour envisager cela sous un angle bien plus large s’étendant à toutes les couches sociales. A bas les frontières entre les franges de la population, entre les  genres, les habitudes de vie, les fréquentations des uns et des autres ! Le soleil brille pour tous, de même que les nuages ne s’arrêtent pas forcément aux lisières du ciel des gens aisés. La culture qu’elle soit populaire ou « élitiste » ça se communique et ça se partage.

Photos de la NR : Grande scène en plein air -  Rencontres et découvertes : des néophytes parmi les artistes... - Alberrt Gazale Baryton dans le rôle de Nabucco...
Photos de la NR : Grande scène en plein air -  Rencontres et découvertes : des néophytes parmi les artistes... - Alberrt Gazale Baryton dans le rôle de Nabucco...
Photos de la NR : Grande scène en plein air -  Rencontres et découvertes : des néophytes parmi les artistes... - Alberrt Gazale Baryton dans le rôle de Nabucco...

Photos de la NR : Grande scène en plein air - Rencontres et découvertes : des néophytes parmi les artistes... - Alberrt Gazale Baryton dans le rôle de Nabucco...

Eh bien, cela l’association : Soirées Lyriques de Sanxay » l’a parfaitement compris et a produit cette année, la 15ème édition de ce festival de haute qualité, en milieu rural. A l’affiche de ces trois soirée des  9,  11 et 13 Août : Nabucco, cet opéra, œuvre de jeunesse de Verdi où le compositeur déverse tout son talent musical et dramatique à travers des airs qui sont passés à la postérité tel le « Va, pensiero » du chœur des esclaves. Qui ne se sent pas envahi par une soudaine et irradiante émotion, des larmes de joie au coin des yeux, frémir sa chair, en entendant cet ensemble harmonieux de voix, entonner cet aria populaire, cette envolée sublime, ce chant d’âmes libérées aspirant à l’élévation… 

 

Mais cet opéra, à le découvrir, ne se résume pas qu’à cela. Connaisseur ou pas, laissez-vous aller et, fermant les yeux un instant, alors, submergé pas la voix basse du prêtre Zaccaria, (Ievgen Orlov) vous pénétrerez tout à coup dans les profondeurs de la terre, ou bien, séduit, par le timbre clair du ténor Ismaële (Luca Lombardo) vous voilà grimpant aux nues, gagné par un amour indicible…  La mélancolie vous saisit avec la mezzo-soprano Fenena (Elena Cassian) puis c’est l’hystérie qui vous gagne quand la soprane Abigaille (Anna Pirozzi) vous assaille de ses aigus les plus cristallins et acérés. C’est alors que Le Baryton Nabucco (Albert Gazale) entre, fracassant, inflexible, et vous envoute de sa voix chaude puissante surhumaine  tel celle d’un roi qui se veut plus grand que Dieu… Les chœurs des groupes en adversité, leur font magistralement écho… il n’est qu’à ouïr et rester sous le charme… ici, la musique, les chants en disent bien plus que les paroles… 

S’ajoute le spectacle sur scène, les déplacements, la gestuelle des acteurs et des nombreux figurants,  les costumes, les jeux de lumière, tout est magnifiquement orchestré dans une composition justement sobre au service du drame et de la beauté musicale qui en émane grâce à l’orchestre qu’un maitre, de sa baguette alerte, conduit avec brio mais aussi tout en subtilité… on n’est pas assourdi mais ravi tout simplement !… C’est un véritable enchantement, d’autant que l’acoustique extraordinaire du site vient magnifier le spectacle.

 

Alors, Bravo ! Bravos aux artistes : chanteurs, chœurs, figurants, musiciens, chef d’orchestre (Eric Hull), chef de chœurs (Stephano Visconti), metteur en scène (Agostino Taboga), assistants scénographes et costumiers (Maria Rossi Franchi - Shizuko Omachi), créateur préposé aux éclairages (Andréa Tocchio) et techniciens machinistes. Bravos aussi à l’association qui ne faillit pas dans ses engagements*, aux nombreux partenaires privés qui la soutienne, à la Région qui la parraine et encore Mille bravos et remerciements aux nombreux bénévoles qui rendent possibles ces soirées lyriques par leur préparations rigoureuses au niveau logistique, leur déroulement une résussite, grâce à leur assistance, leur prévenance s’effectuant toujours avec sourire jusqu’au départ tard dans la nuit du dernier véhicule de spectateurs, parqué à proximité du site.

* Le programme - la distribtution - L'action pédagogique des Soirées Lyriques - Page de présentation dans la NR. Cliquer sur chaque image pour la voir et lire dans l'integralité de son format initial.* Le programme - la distribtution - L'action pédagogique des Soirées Lyriques - Page de présentation dans la NR. Cliquer sur chaque image pour la voir et lire dans l'integralité de son format initial.
* Le programme - la distribtution - L'action pédagogique des Soirées Lyriques - Page de présentation dans la NR. Cliquer sur chaque image pour la voir et lire dans l'integralité de son format initial.* Le programme - la distribtution - L'action pédagogique des Soirées Lyriques - Page de présentation dans la NR. Cliquer sur chaque image pour la voir et lire dans l'integralité de son format initial.

* Le programme - la distribtution - L'action pédagogique des Soirées Lyriques - Page de présentation dans la NR. Cliquer sur chaque image pour la voir et lire dans l'integralité de son format initial.

Oui, nous étions présents, en famille, à la deuxième représentation du Lundi 11 Aoüt. Ce soir là, en même temps que 2500 spectateurs venus des alentours, nous avons béatement profité du spectacle. Un soir d’Eté pas ordinaire dans un coin de campagne fait d’espaces bocagers, à l’écart des grandes voies urbaines mais tellement plus proche des voix du ciel …  

Juste avant le spectacle (Photo N.R.) et, au tableau final...un tonnerre d'applaudissements !... Juste avant le spectacle (Photo N.R.) et, au tableau final...un tonnerre d'applaudissements !...

Juste avant le spectacle (Photo N.R.) et, au tableau final...un tonnerre d'applaudissements !...

Commenter cet article

Marie-Rose 18/08/2014 14:10

Merci Patrice pour ce lien. J'aime beaucoup cet opéra, je trouve cette musique de Verdi magnifique. Elle exprime aussi bien le drame que la légèreté, elle ne nous étouffe pas, il y a de la respiration. Cette musique devient à la portée de tout le monde grâce à l'apport culturel des régions, comme chez toi. Nous, dans notre région nous avons, dans ce genre, le Festival du Vexin de juin à octobre. Nous accueillons des musiciens de renommée mondiale tel le Trio Wanderer qui sont venus dans la petite église de St-Denis-le-Ferment. Bien d'autres encore, il y en a pour tout le monde. Cependant il y a un petit frein, c'est payant 20 E. Lorsque c'est gratuit tout le monde peut venir, mais il faut bien un minimum, ne serait-ce que pour les frais de transport des musiciens. Il y a des concerts aussi où l'on donne ce que l'on veut à la fin. Je sais que pour ma part, fille d'ouvriers, je me suis mise à aimer la musique classique petit à petit, à l'occasion de nombreuses rencontres, avec des personnes formidables. Cela depuis l'âge d'environ 25 ans. L'époque du rock que j'aimais beaucoup, jazz new.orleans et d'autres. Je vais dans ton sens en disant que cette musique n'est pas destinée seulement à une élite de snobs, même les enfants des zones dites sensibles sont heureux d'écouter et surtout de jouer la musique classique. Bon j'arrête là mon long commentaire; Bonne journée aux Farfadet et gros bisous.

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

Archives

langues

 

Hébergé par Overblog