Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mirebalais Indépendant

Bienvenue à Mirebeau en Poitou.

"Le Passé m’est tellement Présent à l’esprit, qu’ici, il s’offre un Avenir… "
Parole de Farfadet.


Publié le par FARFADET 86
Publié dans : #Portraits

Il est des personnalités, comme cela dont on est abasourdi d'apprendre la disparition... en l’occurrence, celle de Benoît Duquesne fut, elle, brutale, inimaginable...

Je dois avouer que j'ai été profondément ému d'apprendre la mort de ce reporter-journaliste que j'appréciais pour son professionnalisme non dénué d'humanité.

J'ai toujours suivi avec beaucoup d'intérêt son émission « Complément d'enquête ». La façon d'aborder les sujets, ses interviews ponctuées de questions bien formatées, parfaitement ciblées et collant au propos, une argumentation claire, circonstanciée, donnent du relief à ses reportages, tous, judicieusement intéressants ...

Avec énormément de tact et un sens de l’écoute très affiné vis-à-vis de ses interlocuteurs, une grande maîtrise pour coller au thème, Benoît Duquesne savait fort bien mener ses entretiens, centrer le débat et revenir tout en finesse au cœur du sujet lorsque l'on s'en écartait.

Pas de malice ni d'agressivité dans la manière, sinon la rigueur de sa pensée et la concision dans la rhétorique, lui permettaient de mettre en confiance chaque invité dans ses face-à-face en fauteuils club...

 

Intellectuellement curieux, doué d'une grande ouverture d'esprit, ce présentateur intéressé à l'actualité sociale, aux réussites ou aux fiascos économiques, aux échos culturels pluridisciplinaires, aux modes et tendances du moment, ne se départit jamais de son objectivité, s'abstient de porter un quelconque jugement même sur ce qui apparaît fâcheux, voire abjecte sans, toutefois, cesser d'émettre ses critiques toujours bien senties, opportunes, profondes, sur un ton courtois mais inflexible.

 

Il se met au service de l'information telle qu'elle doit être saisie, comprise, s'en tenant aux faits avérés, ne mettant jamais en exergue le sensationnel d'un possible contenu. Il reste volontairement et objectivement à distance de ce qui tient au caractère émotionnel et des conséquences directes qui pourraient donner une tournure scabreuse à l'événement.  Pas question de grossir les faits mais de les présenter à la lumière de la compréhension strictement objective.

 

Le personnage ne cherche pas à être brillant mais « inquisiteur non brutal », soucieux de vérité, il conduit son interview dans le seul but de bien informer, en évitant scrupuleusement la désinformation.

 

Cette façon de procéder, laisse le soin aux nombreux spectateurs de construire librement leur analyse et de se forger leur appréciation personnelle, sur les sujets abordés. C'est franchement classe… comme l'originalité tenant aux cadres de ses interviews dans des lieux en conformité avec les thèmes abordés, et à l'intimité de la causerie préservée par ces deux fauteuils rouges en vis-à-vis, ceux-ci placés là, en contrepoint, au milieu du décor tantôt gigantesque, fastueux, humble, bucolique, artistique, ou volontairement anachronique. 

 

Ici je rends hommage à l'homme qui était apprécié par ses pairs et collègues, mais surtout au professionnel que je ne range nullement au nombre de ces journaleux caustiques et arrogants mais au rang des grands maîtres de la conduite d'interviews, sagement et profondément humain... 

Que repose en paix l’âme de ce gentleman instructeur à l’esprit libre et juste.

Benoît Duquesne...
Benoît Duquesne...
Benoît Duquesne...

Commenter cet article

Profil


FARFADET 86
Sexe : Homme
À propos : Retraités depuis janvier 2005, avec mon épouse, nous étions accompagnateurs de personnes handicapées mentales, ceci pendant 40 ans, dans un Foyer de Vie, en Haute Normandie.

langues

 

Hébergé par Overblog